Manifestion contre la liberté provisoire de Djibril Bassolé: Un échec cuisant pour le balais citoyen

Share Button

C’est un échec pour le Balai citoyen qui a appelé la population à un rassemblement contre une liberté provisoire prononcée pour le Général Djibril Bassolé.
Dans les rues, il n’y avait qu’un groupe restreint de meneurs du mouvement; pas plus. Certains responsable ont échappé au lynchage du public et ont dû leur salut à la protection des forces de sécurité.

D’ailleurs, le Balai citoyen a récupéré un appel à manifester depuis hier nuit lancé par des activistes.
Cet échec doit être analysé sans pitié et avec intelligence par le Balai citoyen. Vous avez enfin donné l’opportunité au peuple de vous verser au visage sa vomissure.
Votre attitude de 2 poids 2 mesures est terminée.

Aviez-vous appelé à manifester combien de fois contre votre mentor de Général 3 lunes assis tranquillement ici au Canada et dont son commandement des opérations (selon le rapport d’enquête judiciaire) de l’insurrection a causé des dizaines de morts? L’insurrection a tué beaucoup plus de gens que le coup d’État de septembre. Et par ordre de rang et de gravité, les victimes de l’insurrection devraient être au sommet de vos appels à manifester.
L’insurrection a aussi réalisé les pires pillages économiques et financiers du Burkina Faso. Aviez-vous appelé à manifester pour que les coupables soient rapidement traduits en justice?

Mes chers balayeurs ou chasseurs de dictateurs, vous avez une vision et une attitude très sélectives de la défense des populations. Pourquoi vous enjambez les crimes économiques et de sang de l’insurrection? Ou bien les dizaines de burkinabé assassinés sous le commandement de votre Général 3 lunes, ne sont pas des burkinabé entiers?

Bref, aujourd’hui, je me réjouis que le peuple ait vraiment choisi de voir la réalité de ce que j’ai toujours défendu: les balayeurs vivent dans des poubelles.

Sans aucun parti pris et toujours attaché à l’idée que la justice devra rendre compte de tous les dossiers qui lui ont été soumis, je voudrais rappeler qu’une décision de justice, ça se respecte même quand on n’est pas d’accord.
J’ai respecté toutes les décisions de justice rendues dans ce pays même si parfois je ne les ait pas compris. De l’exclusion à la spoliation, nous avons pris acte et le combat a continué.

Je pensais que la présence d’un magistrat de carrière et de formation de ce même système judiciaire qui l’a façonné, j’ai nommé Me Guy Herve Kam, était une force pour le Balai citoyen d’inscrire toutes ses actions dans le respect des lois de la république et des décisions de justice. Ce sont sont ses collègues juges qui ont rendus la décision. Si cette justice est pourrie, c’est que Me Guy Herve Kam qui en est un pure produit, est aussi pourri.
C’est donc avec tristesse que je constate que le Balai citoyen n’a autre méthode de lutte que le spectacle que Pablo Escobar Émilio Gavieri a servi à la justice de Bogota dans les années 90.

In fine, le Balai citoyen doit se rendre à l’évidence qu’il faut changer de méthode de lutte. Comme toute courbe de vie, le Balai est arrivé à la phase de déclin. Il lui faudra des actions innovatrices et pour reconquérir la confiance de la population et relancer sa courbe de vie. Ces actions innovatrices, c’est d’inscrire résolument sa stratégie dans le cadre d’un règlement global de TOUS les dossiers de crime économique et de sang et ceci, dans le respect des lois de la république et dans la transparence totale.

A contrario, n’éloignez pas vos guitares et vos micros comme mon ami Basic le Saoulé dont la voix ne peut plus suivre les DOREMIFASOL.

Lengha Fils
Ajouter un commentaire

Tahirou Bationo

Avec ses 15 années d'expertise dans le monde audio-visuel , il est titulaire d'un MASTER en communication. btahirou81@gmail.com