People: Prise d’otages à Bamako, Sékouba Bambino exfiltré par l’armée malienne

En séjour au Mali pour un concert, la star de la musique guinéenne, Sékouba Bambino Diabaté, est sorti indemne ce vendredi matin d’une prise d’otages massive ayant ciblé l’hôtel Radisson de Bamako où il logeait. joint au téléphone par nos confrères de afrik.com  il livre son témoignage

[metaslider id=1560]

« Je me suis réveillé peu après 6 heures pour faire ma prière, et j’ai entendu comme un coup de fusil. J’ai pensé à des pétards. Les coups se sont reproduits, si bien que j’ai essayé de joindre la réception par téléphone pour demander ce qui se passait. La réception était injoignable, et presque aussitôt, j’ai compris qu’il s’agissait d’une agression. Je me suis couché sous le lit, dans ma chambre 427 du quatrième étage. Deux des agresseurs se tenaient dans le couloir, tout à côté de ma chambre, je les ai entendu recharger leurs armes et échanger quelques mots. Ils parlaient anglais, à ce qu’il m’a semblé avec un accent nigérian, mais je n’en suis pas sûr », a révélé l’artiste qui dit être « resté où j’étais pendant que de longues minutes passaient. A un moment, environ une heure et demie plus tard, des hommes ont frappé à ma porte, je n’ai pas bougé, je pensais qu’il s’agissait des assaillants. Les hommes m’ont crié qu’ils étaient de l’armée malienne, je n’en ai rien cru sur le moment, jusqu’à ce que je les entende parler en bambara (une des principales langues du Mali) » à confier le chanteur.

LIRE LA SUITE

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.