Poulets de chair: La Police saisit 450 carcasses à Saaba

Share Button

Dans le cadre de ses missions régaliennes, le Poste de Police de Saaba a procédé à la saisie de carcasses de poulet de chair impropres à la consommation dans le village de Ipélcé, localité située dans la commune de Saaba.

En effet, dans la matinée du 09 novembre 2017 aux environs 08 heures, les éléments dudit Poste de Police ont appréhendé, et ce, grâce à la collaboration de la population, un individu à bord d’un tricycle transportant plusieurs cartons. Interpellé sur le contenu desdits cartons, le nommé KABORE Issaka, 24 ans, apprenti chauffeur, domicilié à Sig-Noghin/Saaba a déclaré qu’il s’agissait de carcasses de poulet de chair provenant de Cinkansé et appartenant au nommé Zida Souleymane, employé de commerce, domicilié à Ouagadougou.
Le mode opératoire est le suivant: les carcasses de poulets sont transportées par des fraudeurs depuis Cinkansé à bord de leurs motos neuves. Une fois dans le village de Ipélcé, ceux-ci déposent le butin dans un endroit préalablement indiqué. Le propriétaire des carcasses, le nommé Zida Souleymane se charge d’assurer le transport et la livraison desdites carcasses dans la ville de Ouagadougou au moyen d’un tricycle.
Au total, il a été saisi entre les mains du nommé KABORE Issaka un (01) tricycle et quatre cent cinquante (450) carcasses de poulet conditionnées dans quarante-cinq (45) cartons.

Le Commissaire du Poste de Saaba saisit cette occasion une fois de plus, pour féliciter la population et la remercier pour la collaboration qui a permis la saisie de ces produits avariés et, ainsi, sauver des vies.
Un appel est, par ailleurs, lancé à l’endroit de celle-ci à plus de collaboration avec les forces de sécurité afin de réduire considérablement l’insécurité sous toutes ses formes pour une paix durable dans la cité.

En rappel les numéros verts qui sont: 17 (Police Nationale), 16 (Gendarmerie Nationale) et 1010 (CNVA).

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Ajouter un commentaire