Dans cette déclaration, des organisations œuvrant dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC) présentent la condamnation de Naïm Touré comme « un recul démocratique et une atteinte à la liberté d’expression et d’opinion au Burkina Faso ».  Le 13 juin 2018, l’activiste Naïm Touré a été interpelléLa suite …..

Ceci est une copie de la lettre de protestation de cinq (5) organisations de défense des droits de l’homme du Burkina relative à la violation des libertés démocratiques et citoyennes dont le cas Naim Touré est le cas de trop selon ces structures. Elles se sont adressées aux chancelleries occidentalesLa suite …..

Le Cadre de concertation du Chef de file de l’Opposition politique (CC-CFOP) s’est réuni ce mardi 26 juin 2018 au siège du CFOP à Ouagadougou. Au chapitre de la situation nationale, les participants ont échangé sur la grave crise sociale que vit actuellement notre pays, et sur sa gestion chaotiqueLa suite …..

Dans cette déclaration, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) dénonce la confiscation des libertés par le gouvernement. Depuis un certain temps, il est regrettable et préoccupant de constater une multiplication d’actes de remise en cause des libertés de manifestation et d’expression dans notre pays parLa suite …..

Le président du Faso Roch Kaboré a indiqué à des activistes africains qui imploraient vendredi, la libération de leur pair burkinabè Naïm Touré, que «Facebook n’est pas un instrument de subversion» et qu’il faut utiliser les réseaux sociaux avec responsabilité.  «Cette tribune est pour nous l’occasion de vous demander d’êtreLa suite …..

Naim Touré cyberactiviste burkinabé poursuivi pour diffamation sur la personne d’Elisée Zongnaaba, conseiller spécial du Président de l’Assemblée nationale était  à la barre du Tribunal de grande instance de Ouagadougou le 13 février dernier pour répondre des faits à lui reprochés. Le verdict de l’affaire dite Naim Touré est tombé,La suite …..