Afrique du Sud : l’ex-président Jacob Zuma condamné à 15 mois de prison pour outrage à la justice

La Cour constitutionnelle sud-africaine a condamné mardi 29 juin l’ancien président Jacob Zuma à quinze mois de prison pour outrage à la justice après son refus de comparaître devant une commission anticorruption, lui ordonnant de se rendre dans « les cinq jours ».

La plus haute juridiction a rendu ce verdict « à la majorité des ses membres », a précisé la juge Sisi Khampepe. « La Cour constitutionnelle n’a pas d’autre possibilité que de conclure que Jacob Zuma est coupable d’outrage à la justice », a déclaré la magistrate avant l’énoncé de la sentence.

Depuis 2018, année de création de la commission Zondo – du nom du juge Raymond Zondo – chargée d’enquêter sur la corruption généralisée pendant ses neuf années au pouvoir, Jacob Zuma, déjà mis en cause par une quarantaine de témoignages, multiplie les manœuvres pour éviter d’avoir à s’expliquer.

Wakatt Communication

Pour rappel, des milliards de dollars se sont évaporés sous sa mandature. Il ne cesse d’empiler les recours ou de faire valoir son droit au silence.

Ajouter un commentaire