Baccalauréat

Baccalauréat : un décret pour renforcer l’organisation de l’examen

Le Conseil des ministres a adopté un décret portant organisation de l’examen du Baccalauréat ( BAC).

Ce décret complète deux précédents décrets consacrant l’organisation de l’examen du BAC par le ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales.
Outre le changement institutionnel, la révision des textes apporte des innovations. Il s’agit entre autres :

  • de l’affirmation du principe que le BAC est le diplôme qui sanctionne la fin des études de l’enseignement secondaire et donne accès à l’enseignement supérieur ou à la vie professionnelle ;
  • de l’ouverture des conditions de candidature à l’examen du Baccalauréat aux personnes titulaires d’un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ayant régulièrement suivi un second cycle long technologique et qui sont autorisées à subir les épreuves du Baccalauréat technologique ;
  • de l’ouverture de la session de remplacement à toutes les séries du BAC ;
  • de la présidence du jury de l’examen du Baccalauréat par des enseignants chercheurs, des professeurs agrégés de l’enseignement secondaire ou des professeurs certifiés des lycées et collèges ;
  • du choix des correcteurs et examinateurs parmi les professeurs agrégés de l’enseignement secondaire, les professeurs certifiés des lycées et collèges et les professeurs des lycées et collèges tenant ou ayant tenu des classes de terminale ou des classes de deuxième année du Baccalauréat professionnel.
    L’adoption de ce décret permet au ministère en charge de l’Education nationale de disposer d’un cadre juridique révisé pour l’organisation de l’examen du BAC.

En rappel, c’est par un décret en date du 1er février 2021 que le gouvernement a confié l’organisation de l’examen du baccalauréat au ministère en charge de l’éducation nationale.

Wakatt Communication

Les élèves s’étaient opposé à ce projet à travers plusieurs manifestations. Ce décret a été renforcé par un autre, adopté le 22 septembre 2021.

Il vise toujours à prendre en compte l’organisation de l’examen par le ministère de l’éducation et à désigner la structure de tutelle qui est la direction générale des examens et concours.

Ajouter un commentaire