Blaise compaoré

Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré condamnés à la prison à vie

Blaise Compaoré, Hyacinthe Kafando et Gilbert Diendéré ont étés condamnés à la prison à vie dans l’affaire Thomas Sankara ce matin par le tribunal militaire.

Thomas Sankara a été assassiné en 1987 et un procès a été ouvert sur son meurtre l’année dernière, après que les autorités françaises aient finalement accepté de publier des documents militaires détaillant les circonstances de sa mort.

Blaise Compaoré, en exil depuis 2014 en Côte d’Ivoire, et Hyacinthe Kafando, en fuite depuis 2016, étaient les grands absents de ce procès qui avait débuté il y a six mois.

Wakatt Communication

Les trois hommes sont condamnés pour “attentat à la sûreté de l’État“. Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré sont également reconnus coupables de “complicité d’assassinat” et Hyacinthe Kafando, soupçonné d’avoir mené le commando qui a tué Thomas Sankara, d'”assassinat“.

Les juges sont allés au-delà des réquisitions du Parquet militaire qui avait demandé 30 ans de prison contre MM. Compaoré et Kafando et 20 ans contre M. Diendéré.

Dans le reste des verdicts on note 20 ans de prison ferme pour Idrissa Sawadogo et Nabonsseoindé Ouédraogo, membres du commando du 15 octobre. Yamba Elysée Ilboudo, chauffeur de Hyacinthe Kafando, a écopé de 11 ans fermes.

5 ans de prison avec sursis contre Albert Belemlilga et Diakalia Démé, membres de l’équipe qui a désarmé le 15 octobre la FIMATS (force de police supposée proche de Sankara). Ils étaient sous le commandement de Tibo Ouédraogo qui écope de 10 ans fermes.

10 ans de prison ferme contre Jean Pierre Palm reconnu coupable de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat.

10 ans de prison ferme contre Tibo Ouédraogo dont l’équipe a désarmé la FIMATS (force de police supposée proche de Sankara) le 15 octobre. Albert Belemlilga et Diakalia Démé, membres de l’équipe, écopent de 5 ans de prison avec sursis.

3 ans de prison ferme contre le chauffeur du général Gilbert Diendéré, Ninda Pascal Tonde dit Manga Naaba, condamné pour subornation de temoin.

Le médecin militaire auteur du certificat de décès de Thomas Sankara a été acquitté. Alidou Diébré, tout comme Hamado Kafando, autre médecin militaire, ont été déclarés non coupables de faux en écriture publique.

Ajouter un commentaire