Burkina/Coronavirus : “Si les marchés deviennent un foyer de répit de la maladie, on sera obligé de les fermer.” Rémis Dandjinou

Lors de son traditionnel point de presse à sa sortit du conseil des ministre, le porte parole du Gouvernement a confié que “Si les marchés deviennent un foyer de répit de la maladie, on sera obligé de les fermer. Si le relâchement des mesures entraîne une augmentation des cas, on ira à un confinement. Le Premier Ministre a été ferme là-dessus.”

Revenant sur la réouverture des mosquées le Porte parole du Gouvernement à indiqué que “Si on a un nouveau cas de contamination dans une mosquée, les acteurs tireront l’entière responsabilité. La question religieuse est très sensible mais les acteurs doivent jouer leur rôle dans le respect des mesures sanitaires.”

Selon le Ministre de la communication le gouvernement a pris un décret afin d’administrer des concours professionnels en ligne. Quelques concours  seront pris en compte pour cette phase d’essai. Des dépôts des dossiers jusqu’à la publication des résultats, tout se fera désormais en ligne pour les concours professionnels au Burkina.

Aussi “La date du 1er juin sera la bonne date pour la reprise des cours au niveau du ministère en charge de l’Éducation nationale.”

Par ailleurs Le couvre-feu est toujours en vigueur. Il n’y a pas un décret qui lève le couvre-feu.

Ajouter un commentaire