MPP/Burkina Faso

Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé réapparait après le coud de force

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, introuvable depuis le coup d’Etat du 24 janvier 2022, a volontairement regagné sa résidence de Ouagadougou ( Burkina Faso) le 31 janvier, selon une source bien introduite.

L’information est relayé par nos confrères de l’observateur Paalga qui affirme également que « sitôt arrivé, il a fait connaître sa position résidentielle aux autorités compétentes, toujours selon la même source »

Lex chef du parlement se porterait très bien selon la source du doyen des quotidiens.

Wakatt Communication

Alassane Bala Sakandé avait eté élu président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à l’issue du deuxième congrès extraordinaire du parti, dimanche 26 septembre. Le tout nouvel homme fort du MPP avait appelé à l’union sacrée des militants pour les prochaines batailles politique. Il avait aussi exhorté les militants à tourner le dos au passé qui pourrait les diviser davantage.

A l’issue d’une session de son bureau politique national (BPN) tenue le samedi 13 novembre 2021 à Ouagadougou il affirmait ceci:

« De nous jours, nous entendons par-ci par-là des gens qui prédisent l’apocalypse pour leur propre pays. J’ai honte et j’ai mal à leur place. Il n’y aura pas d’apocalypse au Burkina Faso. Il y a des gens qui prédisent des coups de force, des coups d’Etat. Il n’y aura pas de coup d’Etat dans ce pays, à partir du moment où les Forces de défense et de sécurité sont des forces républicaines.

Il y en a qui ont essayé, il y a eu des FDS (Forces de défense et de sécurité), des Forces républicaines qui ont contré cela. Il y a eu des populations qui savent que la construction de ce pays, l’avenir de ce pays n’appartient à aucune personne ; l’avenir nous appartient tous.

S’il y a donc des gens qui, de par leur position, peuvent faire des propositions constructives pour que ce pays-là reste debout, nous sommes favorables, nous sommes disponibles. Mais, dans ce pays, il ne suffit pas de critiquer pour critiquer, il faut apporter des critiques constructives ».

Ajouter un commentaire