Le Lieutenant-colonel Évrard Somda

Alors que le Burkina Faso traverse une période complexe marquée par des tensions politiques, le Président de la Transition, Ibrahim Traoré, opère un changement majeur au sein de la gendarmerie nationale.Il a limogé Le Lieutenant-colonel Évrard Somda de la gendarmerie nationale

Le Lieutenant-colonel Évrard Somda limogé

Dans une atmosphère d'incertitude, le Président Traoré a décidé de mettre fin aux fonctions d'Evrard Somda, chef d'état-major de la gendarmerie nationale. Ce bouleversement survient une semaine seulement après la révélation d'une tentative de coup d'État visant le président. Suite à cette révélation, une enquête judiciaire a été ouverte. Ainsi Elle a conduit à l'arrestation de quatre officiers, dont deux provenant de la gendarmerie nationale : le lieutenant-colonel Cheick Hamza Ouattara et le capitaine Christophe Maïga. Ces arrestations témoignent de l'importance de la restructuration en cours au sein des forces de sécurité du pays.

Lieutenant-colonel Kouagri Natama, le nouvel homme fort

Le lieutenant-colonel Kouagri Natama etait précédemment le commandant de la première région de gendarmerie. Il a été nommé à la tête de la gendarmerie nationale, une décision officialisée par le décret n°1224/PRES-TRANS. Il Succede ainsi au lieutenant-colonel Évrard Somda, en poste depuis février 2022. Le lieutenant-colonel Natama est chargé de stabiliser cette institution clé du Burkina Faso. Rappelons que Natama avait été désigné commandant de la première région de gendarmerie en décembre 2021 par le président Roch Marc Christian Kaboré.

Ainsi, le Burkina Faso témoigne de sa volonté de renouveau et d'affirmation de la stabilité institutionnelle. Le nouveau chef d'État-major devra travailler ardemment pour rétablir la confiance. Il devra aussi assurer la sécurité du pays face aux enjeux actuels.


Suivez Ouaga24 sur FacebookLinkedinTwitter et Instagram pour ne rien rater de l’actu

Ajouter un commentaire