Burkina Faso : l’UNAPOL décrète un Deuil de 72 h en mémoire aux 7 policiers tués à Di

L’UNAPOL Notre pays vient de subir des agressions violentes et successives des forces du mal ces derniers jours dans des positions distinctes de nos Forces.

En effet, en l’espace de deux semaines, plusieurs positions des FDS ont été attaquées, ce qui s’est soldé par la perte de 05 policiers à Di, 07 autres à Alkoma et des Gendarmes du détachement d’Inata, sans oublier des victimes civiles.

UNAPOL compatit à la douleur des familles, camarades et proches de toutes ces victimes.
Le syndicat a souscrit à l’observation du deuil National de 72h décrété du mardi au jeudi et unit ses prières pour le repos des âmes des vaillants disparus.

Wakatt Communication

UNAPOL, implore le ciel qu’il épargne le Burkina Faso de pareilles circonstances extrêmement douloureuses.

Au même moment, UNAPOL a remarqué que les victimes policières tombées le dimanche 1er novembre et le vendredi 12 novembre soit 48h heures avant le drame de Inata ont été ignorées dans ce deuil National et même dans les discours des hautes autorités.

En tout état de cause, l’on doit se figurer que les morts policiers et quelques morts pour la Nation ne doivent être des laissés pour compte. Tous appartiennent à des familles biologiques, sont burkinabé morts pour la patrie et sont membres d’une famille institutionnelle qui tient à eux. C’est pourquoi:
UNAPOL invite l’ensemble des policiers, les familles de ces vaillants policiers tombés ainsi que toutes les personnes éprises de justice et soucieuses de la cohésion sociale à observer un deuil de 96 heures allant de cette nuit à zéro heure au lundi 22 novembre à 24h00.

Durant cette période:
– des banderoles noires seront déployées à l’entrée des services de police en signe de deuil;
– les policiers devront se munir de brassards ou de bandeaux noirs de quelque manière que ce soit.

Paix aux âmes des disparus et consolation aux veuves, orphelins, familles et proches des disparus.

LE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL.

l’UNAPOL

Ajouter un commentaire