Côte d’Ivoire: 2 morts dans des heurts

La ville de Daoukro fief de Henri Konan Bédié a enregistré deux morts selon l’ex président ivoirien.

« Daoukro : c’était la terreur, hier, des populations barricadées, des choses graves annoncées » rapporte nos confères ivoiriens.

La ville, était en effet, sous tensions lors de ce troisième jour des manifestations initiées par les populations opposées à la candidature du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à la présidentielle du samedi 31 octobre 2020 ». Selon nos confrères le conflit entre les militants du parti au pouvoir et les manifestants sur la question d’un autre mandat de M. Ouattara, a progressivement basculé en conflit intercommunautaire, dans la nuit du mardi à mercredi, entraînant des affrontements et d’importants troubles dans la ville qui en est paralysée

C’est dans cette atmosphère que Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation Sidiki DIAKITÉ a indiqué dans un communiqué en date du 12 août 2020, que les marches des jeunes et regroupements des partis politiques de l’Opposition prévues pour ce jeudi 13 août dans plusieurs localités du pays ne sont pas autorisées. Selon lui, les procédures appropriées de l’occupation des espaces publics n’ont pas été respectées par les organisateurs.

Ajouter un commentaire