Dori

Dori: un chauffeur de l’ONG CREDO blessé dans une attaque

Un chauffeur de l’ONG CREDO a été blessé mercredi à la cuisse et à la main, lorsque lui et cinq autres personnes sont tombés dans une embuscade entre Goudebo-Dori.

Selon une source, c’est entre 13h et 13 h 30 minutes, le 13 octobre 2021, qu’une équipe de l’ONG Christian relief and development organization (CREDO) ayant quitté le camp de réfugiés maliens de Goudebo pour rallier Dori, a été attaquée.

A en croire les explications de notre source, après avoir parcouru quelques kilomètres, une vingtaine d’hommes armés non identifiés (HANI) sur des motos ont fait irruption devant l’équipe composée de six personnes à bord d’un véhicule.

Wakatt Communication

Très rapidement, détaille notre source, les HANI cagoulés ont encerclés le véhicule. C’est ainsi que le chauffeur, a-t-elle ajouté, a manœuvré pour emprunter la brousse pour retourner au camp de refugiés maliens de Goudebo.

De l’avis de notre source, les occupants du véhicule sont sortis indemnes de cette attaque à l’exception du chauffeur qui a été blessé à la cuisse et à la main.

Une fois au camp, la source nous a rassuré que celui-ci a été pris en charge et les balles ont été extraites.

Du coup, a-t-il confié, il a été stabilisé et évacué au Centre hospitalier régional (CHR) de Dori pour une prise en charge optimale.

Aux dernières nouvelles, l’équipe de l’ONG CREDO a pu rentrer à Dori sous escorte des Forces de défense et de sécurité (FDS).

La même source a également informé que l’équipe de l’ONG CREDO est arrivée au mauvais moment et au mauvais endroit puisqu’elle est tombée sur une première attaque perpétrée par les HANI.

En effet, la source a expliqué qu’un premier véhicule a été enlevé par les hommes armés dont les occupants ont été blessés.

Par conséquent, a-t-elle poursuivi, voyant un deuxième véhicule venir, ils ont tenté de le récupérer également d’où les tirs pour dissuader le chauffeur de s’arrêter.

Agence d’information du Burkina

Ajouter un commentaire