Dossier Norbert Zongo: « 18 ans d’injustice, quelle honte! »dixit Chrysogone Zougmore

Hier 13 décembre 2016 s’est tenue la commémoration du 18 ème anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses compagnons d’infortune. Elle a consisté dans le recueillement sur les tombes des martyrs et à une marche meeting à la place de la nation.

C’est sous un froid de décembre que les « habitants du pays réel » se sont retrouvés au Cimétière municipal de Ouagadougou à 7h du matin. A l’ordre du jour, recueillement sur les tombes de Norbert ZONGO et de ses trois compagnons, mais aussi sur celle de Flavien NEBIE. Après chants et dépôts de gerbes de fleurs, les camarades se sont déportés sur les tombes des martyrs de l’insurrection populaire et du putsch manqué du général Diendéré.

Il est 9 heures lorsque les militants se retrouvent tous ensemble à la place de la nation pour la marche. Des prestations d’artistes et d »animateurs » mettent la foule dans l’ambiance de cette ennième marche. Car pour l’un deux en prestation, la résistance face à l’oppression et la recherche de la vérité et de la justice doivent animer les Burkinabé quelque soit l’issue qui doit en découler. C’est à 10 heures passées que commence la  marche. Par centaines, ils se dirigent vers le palais de justice, avec à leur tête Chrysogone Zougmoré et Bassolma Bazié respectivement du MBDHP et de la CCVC.

C’est à 11 heures que la marche prend fin. Les différents messages sont alors prononcés. Pour M. ZEMBA Eric de l’ODJ, « nous ne pouvons plus accepter que cela continue ainsi ». Pour Chrysogone Zougmoré, depuis le 10 décembre 2015 que les militaires Christophe KOMBACERE, Wampasba NACOULMA et Banagoulo YARO ont été inculpés, c’est le silence radio. Un silence macabre, insultant, inacceptable, indigne d’institutions républicaines.

« C’est en ouvrant à capitaliser et à préserver les acquis de l’insurrection populaire de 2014 et la résistance victorieuse au Putsch de septembre 2015 que nous remporterons les victoires futures que commenderait l’évolution de la situation nationale » a t-il conclu.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.