Éducation: “mettons fin à la violence à l’école

L’insubordination des élèves, la violence, la manipulation supposée ; ces élèves ne sont que les produits de notre système scolaire émanant de notre système éducatif.

Notre système éducatif est la somme des piliers de notre société : éducation coutumière, éducation traditionnelle, éducation culturelle, éducation familiale, éducation sociale, éducation religieuse et éducation scolaire. Nous, parents et nos enfants (élèves) sommes les fruits de ce système éducatif scolaire.

A cet égard, avant de questionner la conduite inadmissible de nos enfants, nous devons d’abord nous questionner :

  1. Quelle éducation nous, parents, avons-nous reçue ? N’est-ce pas du même système éducatif depuis les indépendances ?
  2. Avons-nous fait notre propre bilan ? De la Haute Volta de 1960 jusqu’au Burkina Faso de 2021, combien de coups d’Etat, combien de mutineries des militaires, combien de bavures des CDR, combien de soulèvements populaires, combien de grèves-marches- meetings des OSC, syndicats, politiques,…. Nos enfants ont été témoins de notre incivisme.
  3. Nous, parents, issus de notre système scolaire dont bénéficient nos enfants, nos élèves : quelles éducation coutumière, éducation traditionnelle, éducation culturelle, éducation familiale, éducation sociale, éducation religieuse les avons-nous transmises ?
  4. Les élèves d’aujourd’hui sont les parents de demain et ne pourront transmettre que ce qu’ils ont reçu.

Notre école est secouée depuis 60 ans par des crises ; ces crises pourraient perdurer encore et encore si notre système éducatif n’est pas complètement refondu.

Notre réflexion devrait prendre en compte la problématique susvisée !

Pour ma part, soyons humbles, recevons les élèves et sauvons l’année scolaire 2021.

Allons aux Assises pour la Refonte de notre système éducatif afin de mettre en place UN NOUVEAU SYSTÈME EDUCATIF, modélisateur de futurs citoyens dotés de savoir-être et de savoir-faire créateurs de valeurs humaines, de richesses et d’emplois.

Une école citoyenne et compétitive,
c’est possible !

Yéli Monique KAM
La Yennega de l’éducation
Présidente du MRB

Ajouter un commentaire