Guinée équatoriale : une centaine de mort dans l’explosion d’un camp militaire

Au moins une centaine de personnes ont été tuées et 600 blessées après l’explosion accidentelle de dépôts d’armes et de munitions d’un camp militaire de Bata, la capitale économique de la Guinée équatoriale, dimanche 7 mars.

Quatre puissantes déflagrations ont littéralement rasé des bâtiments de ce camp à Bata, la capitale économique, et d’innombrables maisons alentours.

Il s’agit “d’un accident dû à la négligence de l’unité en charge de garder les explosifs, la dynamite et les munitions”, dont les explosions ont provoqué la mort de 100 personnes et fait plus de 600 blessés, a affirmé le chef de l’État dans un communiqué lu à la télévision d’État TVGE.

Emission Digitale Actu 5

Emission Digitale Actu 5 Présentation Tahirou BATIONO dit Garnett - Les propos d'une infirmiere chef indignent les internautes - Facebook, Twitter, Linkedin sont les reseaux sociaux les plus utilisés au Burkina Faso

Publiée par Wakatt Communication sur Samedi 20 février 2021

Le président Teodoro Obiang Nguema, a accusé fermiers et militaires de manque d’attention. “La ville de Bata a été victime d’un accident provoqué par la négligence de l’unité chargée de garder les dépôts de dynamite, d’explosifs et de munitions du camp militaire de Nkoa Ntoma, lesquels ont pris feu à cause des brûlis allumés dans leurs champs par les fermiers qui ont finalement fait exploser successivement ces dépôts“, a-t-il détaillé.

Bata est la plus grande ville de ce pays riche en pétrole et gaz, mais dont la très grande majorité de la population vit dans la pauvreté, avec quelque 800 000 habitants sur les 1,4 million d’quato-guinéens. Elle est située sur sa partie continentale quand la capitale, Malabo, se trouve sur l’île de Bioko.

Ajouter un commentaire