Chef d'etat de la CEDEAO

Guinée: la CEDEAO Sanctionne les le colonel Doumbouya et ses hommes.

Le sommet extraordinaire de la CEDEAO a pris fin jeudi 16 septembre dans la soirée avec une série de mesures ciblées contre les auteurs du putsch de la Guinée.

Six points ont été énoncés ce jeudi soir à l’issu de ce sommet extraordinaire de la Cédéao.

En premier lieu, il y a le maintien de la suspension de la Guinée de toutes les instances de l’organisation jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel.

Wakatt Communication

Au cours des discussions à huis clos, la durée de la transition a notamment été évoquée. Elle ne devrait pas dépasser six mois. Cette transition devra être conduite par le colonel Mamady Doumbouya secondé d’un Premier ministre civil, selon la CEDEAO.

Le lieutenant-colonel Doumbouya n’a rien dit jusqu’ici sur le possible contenu de cette transition, sa durée, quel rôle les militaires y joueraient, ni comment seraient organisées des élections.

“Le seul calendrier qui vaille est celui du peuple guinéen qui a tant souffert”, a-t-il déclaré mardi lors de la première journée de concertation. Il a exprimé sa volonté d’une démarche “inclusive” consistant à recueillir les propositions du plus grand nombre pour cette transition.

Le représentant de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest, Mahamat Saleh Annadif, a dit lundi à Conakry escompter une transition d’une “durée raisonnable”, qu’il appartiendra aux Guinéens de déterminer.

Ajouter un commentaire