Infrastructures routières : la BAD satisfaite de ses interventions au Burkina Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience ce mercredi en début d’après-midi, la directrice générale de la Banque africaine de développement (BAD), Marie Laure Akin-Olugbade Née Ndongo-Seh. Elle est venue faire au chef de l’Etat le point de la visite de travail qu’elle effectue avec son équipe depuis le dimanche 31 mars dernier au Burkina Faso.


Après plusieurs séances de travail avec le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement et celui des Infrastructures, la directrice générale de la BAD a indiqué qu’elle tire un bilan satisfaisant de son séjour à Ouagadougou. « Nous avons pu passer en revue avec les ministres concernés l’état de mise en œuvre de plusieurs projets », a soutenu Marie Laure Akin-Olugbade née Ndongo-Seh. 


Le secteur des infrastructures représente plus de 52% des interventions de la BAD au Burkina Faso. C’est pourquoi, selon madame Akin-Olugbade les échanges avec les autorités burkinabè se sont principalement focalisés sur les dossiers de ce secteur. 

Wakatt Communication


Selon la directrice générale, les deux parties ont dégagé un plan d’action pour la mise en œuvre du projet de construction de la route Gounghin-Fada-Frontière du Niger. « Nous avons pris un engagement mutuel pour le lancement des travaux dans un bref délai après les différentes étapes préliminaires », a indiqué Mme Akin-Olugbade. Elle a traduit la satisfaction de son institution sur ses différentes interventions dans le domaine des infrastructures routières au pays des Hommes intègres.


Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.