Le Burkina Faso célèbre ses premiers Trésors Humains Vivants

Le Président de la Transition, Président du Faso, S.E.M. Michel KAFANDO a présidé dans la soirée du 23 décembre 2015 à Ouagadougou, la cérémonie de proclamation des premiers Trésors Humains Vivants du Burkina Faso.

Un Trésor Humain Vivant (THV) est défini comme une personne physique ou morale détentrice de savoirs ou de savoir-faire, qui incarne, au plus haut point, les compétences et techniques nécessaires à la mise en œuvre de certains aspects de la vie culturelle des populations et à la pérennité de son patrimoine culturel immatériel, par l’encouragement des jeunes à l’apprentissage de ces compétences et techniques, en leur offrant l’opportunité d’en être les futurs maîtres. A la cérémonie de leur proclamation, les 17 premiers Trésors Humains Vivants du Burkina ont reçu chacun un fanion et un certificat de reconnaissance et les félicitations du Président du Faso.
Pour Michel KAFANDO, cette cérémonie est emprunte d’une profonde signification: « Il s’agit de reconnaitre la valeur, de récompenser le mérite de certains d’entre nous qui se sont distingués dans le domaine du spectacle et des arts par leur créativité et leur savoir-faire. Le Burkina Faso qui est un pays de valeurs et de vertus doit savoir reconnaitre ses fils qui se distinguent comme ceux que nous venons aujourd’hui de célébrer. C’est une première dans l’histoire du Burkina et cela va continuer parce que l’importance de ce qui a été fait aujourd’hui n’est plus à souligner. Nous avons intérêt à continuer avec un tel évènement, parce que c’est dans la valorisation de ceux qui apportent beaucoup à l’édification du Burkina, que nous pouvons dire que notre pays avance », a confié le Président KAFANDO.
Le représentant des Trésors Humains Vivants, Me Titenga Fréderic PACERE a témoigné au Président du Faso, la profonde gratitude de ses pairs et leur engagement à servir la Nation.
Pour le ministre de la Culture et du Tourisme, Jean Claude DIOMA, proclamer des Trésors Humains Vivants, est non seulement « un acte de reconnaissance et d’humilité à l’égard des détenteurs des savoirs et des savoir-faire traditionnels, mais aussi une volonté manifeste de sauvegarder un pan de notre patrimoine culturel immatériel ».
Le processus de sélection des 17 premiers Trésors Humains Vivants a été conduit par un comité de pilotage, une commission technique et une commission scientifique. 348 dossiers de candidatures ont été réceptionnés. Et 5 équipes de la commission technique ont sillonné les 13 régions du pays pour rencontrer les candidats et visiter leur environnement naturel, social et culturel. 48 dossiers de candidatures ont été par la suite présélectionnés avant de retenir définitivement 17 personnes.
Dans le domaine de l’artisanat, il s’agit de Kaye TINTAMA, Konomba TRAORE, Bomavé KONATE, Boureima SIA, Dénis KABORE, Léontine Hado GORGO, Etienne Da SOME, Fréderic YERBANGA, Benjamin OUEDRAOGO, Souleymane OUEDRAOGO, Raphael KABORE, Victorine TOE/KI, Martine OUEDRAOGO. Triabimana DIABOUGA, Titenga Frédéric PACERE, Larba KABORE et Pia DABIRE qui se sont eux distingués en art du spectacle.
La prochaine édition des Trésors Humains Vivants est prévue dans 2 ans et portera sur d’autres domaines du patrimoine culturel immatériel.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.