Lutte contre les trafics illicites: 17 millions de dents d’éléphants saisit par la douane

Le mardi 11 mai 2021, la Brigade Mobile de Ouagadougou (BM Ouaga) a eu un renseignement sur un probable trafic de défenses d’éléphants.

Le Chef de Brigade, l’Inspecteur Principal des Douanes Moumouni Guillaume MOUMWE, a alors mis une équipe en place pour exploiter ladite information.

Déployée sur le terrain dès la mi-journée, c’est entre dix sept (17) heures et dix huit (18) heures que l’équipe, par le biais d’une ambuscade, a pu mettre la main sur quatorze (14) défenses d’éléphants d’un poids de vingt sept (27) kilogrammes et d’une valeur estimée à dix sept millions cinq cent cinquante mille (17 550 000) francs CFA.

Wakatt Communication

Ces défenses issues de l’abattage de sept (07) pachydermes, espèces protégées par la Convention sur le Commerce International des Espèces de faune et de flore Sauvages menacées d’extinction(CITES), interpellent chaque burkinabé sur sa responsabilité liée aux activités de braconnage.

Il y’a aussi lieu de rappeler que les ressources générées par ces trafics illicites peuvent servir à financer des actes de grand banditisme, exposant les citoyens à l’insécurité.

A cet effet, chaque citoyen doit s’approprier cette lutte dont les retombées profitent à tous.

Par ailleurs, il importe de relever qu’en luttant contre certains trafics illicites, l’Administration des Douanes apporte son concours à d’autres administrations par le truchement de l’application de leurs textes.

Ajouter un commentaire