Madagascar : un premier décès du coronavirus

Ce premier décès survient deux mois après l’apparition du premier cas à Madagascar.

Il s’agit d’un employé d’un hôpital âgé de 57 ans. Le défunt décédé samedi était préposé dans un parking d’un hôpital de la ville de Toamasina dans l’est du pays.

Selon le professeur Hanta Vololontiana, un responsable de l’équipe spéciale anti-coronavirus, il souffrait de diabète sous-jacent et d’hypertension artérielle avant d’être infecté par le coronavirus.

Le président Andry Rajoelina a déclaré que le patient était trop malade pour que le Covid-Organics à base de plantes lui soit administré.

   Cette boisson tonique est dérivée de l’Artémésia – une plante avec une efficacité prouvée dans le traitement du paludisme – et d’autres herbes indigènes.

Mais l’Organisation mondiale de la santé a mis en garde contre “l’adoption d’un produit qui n’a pas été soumis à des tests pour voir son efficacité”.

   La semaine dernière, le chef de l’état malgache a accusé l’Occident de mépriser le remède et d’avoir une attitude condescendante envers la médecine traditionnelle africaine.

   Dimanche, il a également annoncé que Madagascar disposera d’un nouveau laboratoire d’analyses médicales et d’une usine pharmaceutique lors du 60è anniversaire de l’indépendance de son pays le 26 juin prochain.

Ajouter un commentaire