Marcel Tankoano

Marcel Tankoano, »aux mains » de la police nationale

Marcel Tankoano, le Président du M21 a été interpellé ce vendredi par la police nationale. Selon les informations, il a été conduit au Service Régional de la Police Judiciaire (SRPJ) à Ouagadougou, sans savoir ce qu'on lui reproche pour le moment.

Il aurait ensuite été transféré à la Division des Investigations Criminelles (DIC), qui traite des affaires de crime de sang, de crime économique et des affaires dites sensibles qui touchent l'État dans son ensemble selon nos confrères de Radio Oméga.

Notons qu'en 2022 avec plusieurs autres organisation de la société civile il avait lance le Front Patriotique en soutient au colonel Damiba.

il avait même laisser entendre « que ceux qui disent que l’armée ne monte pas en puissance soutiennent les terroristes ».

Le coordonnateur du FLN, dans ses propos avait menacé les partis ou mouvements qui se créent pour fustiger la transition. Pour lui, en prenant le pouvoir, l’armée a pris ses responsabilités. « L’armée et le peuple arriveront à bout du terrorisme. Et si jamais l’armée échoue, cela voudrait dire que le Burkina Faso va disparaître, il n’y a plus de vie », a-t-il déclaré.

Notons également que Marcel Tankoano s’était fait rare depuis la chute du lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba dont il était un des soutiens. Il avait d’ailleurs lancé, en août 2022, le Front de libération nationale (FLN) pour accompagner la transition alors dirigée par le lieutenant-colonel Damiba.

Suivez Ouaga24 sur Facebook, Linkedin? Twitter et Instagram pour ne rien rater de l’actu

Ajouter un commentaire