Nigeria : une cinquantaine de lycéennes enlevées

Une cinquantaine de lycéennes étaient encore portées disparues mercredi matin, à la suite de l’attaque de leur école par des individus armés, lundi soir, selon le gouverneur de l’Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria.

Au moins 10 lycéennes, qui avaient pris la fuite lors de l’attaque, ont été retrouvées. Et des recherches sont menées dans la zone pour retrouver les autres filles.

Lundi soir, des hommes armés ont pris d’assaut un lycée de la ville de Dapchi. Des lycéennes et des enseignants avaient pris la fuite à l’arrivée des assaillants, en entendant des tirs et des explosions s’approcher de leur école.

Emission Digitale Actu 5

Emission Digitale Actu 5 Présentation Tahirou BATIONO dit Garnett - Les propos d'une infirmiere chef indignent les internautes - Facebook, Twitter, Linkedin sont les reseaux sociaux les plus utilisés au Burkina Faso

Publiée par Wakatt Communication sur Samedi 20 février 2021

Les assaillants, soupçonnés d’être des combattants du groupe djihadiste Boko Haram, étaient à bord de 12 véhicules au moins, selon des témoins.

Dans la journée de mardi, environ 90 filles étaient portées disparues. Mais des habitants de Dapchi ont dit à la BBC qu’environ la moitié de ce nombre a été retrouvé entre temps. Les autorités nigérianes disent qu’elles tentent de localiser les filles portées disparues.

Cette attaque rappelle l’enlèvement de 276 filles d’une école de Chibok, dans le nord du Nigeria, en 2014. Plus de 100 d’entre elles sont encore en captivité. Elles ont été enlevées par Boko Haram.

avec BBC

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.