Ouagadougou/

Ouagadougou : fin de cavale pour un présumé assassin

OUEDRAOGO Habibou était employée dans une buvette de la place dans la ville de Ouagadougou. Elle a été assassinée dans la nuit du 25 au 26 juillet 2022, alors qu’elle revenait de son boulot.

Le présumé auteur, un ex-vigile, a été arrêté par la Police Nationale, suite aux investigations de la Brigade de Recherches du Commissariat de Police de l’Arrondissement de Sig-Noghin.

Il ressort de l’audition de ce dernier qu’il aurait commis les faits de façon accidentelle.

Wakatt Communication

En effet et selon lui, tout a commencé suite à une rupture de leur relation. Après que la victime l’ai informé téléphoniquement de sa volonté de mettre définitivement fin à leur relation, il aurait décidé de la rencontrer sur le chemin de retour de son travail, dans le but de se réconcilier. Et face au refus catégorique de celle-ci, il lui aurait infligé un coup de poing qui a occasionné sa mort. Il affirme également avoir abandonné le corps sur place et emporté entre autres le téléphone portable de la victime.

Les enquêteurs de la Police ont réussi à appréhender le présumé meurtrier de la défunte Habibou et le conduire devant les autorités judiciaires.

En rappel La Police Nationale a mis fin aux activités d’escroquerie d’un individu qui affirmait posséder des pouvoirs de divination et pouvant fabriquer des Porte feuilles magique en Avril dernier.

Pour parvenir à ses fins, il effectuait des déplacements entre Kokologho et Tanghin-Dassouri. Il fréquentait les lieux publics, notamment les kiosques et débits de boissons à la recherche de victimes qui, le plus souvent étaient les jeunes et les femmes.

Usant d’un stratagème dont lui seul a le secret, il les abordait discrètement et leur proposait des portefeuilles magiques qui peuvent offrir jusqu’à 100.000 FCFA par jour.

Les enquêteurs ont également découvert dans son domicile plusieurs objets dont un vélomoteur, des fétiches, des bidons contenant des décoctions de nature ignorée, des talismans, un lot de matériels entrant dans le cadre de la supposée multiplication d’argent et un portefeuille en cuir dit « bédou magique ».

Ouagadougou

Ajouter un commentaire