Ouahigouya

Ouahigouya : du chanvre indien saisie par la Police

Ce sont deux (02) individus qui étaient activement recherchés par les enquêteurs du Commissariat Central de Police de la ville de Ouahigouya.

Basés même à Ouahigouya, ils se livraient au trafic de stupéfiants entre le Burkina Faso et un pays voisin.

Grâce à la collaboration de la population, les enquêteurs ont réussi à les appréhender. Il a été trouvé en leur possession 19 plaquettes de chanvre indien, soit 20,08 kg.

Wakatt Communication

La Police Nationale salue, encore une fois, la collaboration de l’ensemble des citoyens qui a permis de mettre fin aux agissements de ce binôme. Par ailleurs, elle réitère son invite à tous à toujours redoubler de vigilance surtout face au phénomène de trafic de stupéfiants dans nos cités qui prend de l’ampleur.

Elle les invite également à toujours poursuivre la dynamique de la dénonciation des cas suspects aux numéros verts mis à leur disposition que sont: les 17, 16 et 1010.

En rappel dans la dynamique de ses missions régaliennes de sécurisation des populations et de la lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes, la Police Nationale, à travers le Service Régional de la Police Judiciaire (SRPJ) des Hauts-Bassins ( Bobo-Dioulasso), a mis aux arrêts un présumé trafiquant de drogues (cannabis) en février dernier.

Âgé de 61 ans, il a été interpellé en compagnie d’autres consommateurs venus s’approvisionner.

Résidant dans la ville de Bobo-Dioulasso, il stockait ses marchandises dans un hameau de cultures hors de la ville, dans son champ, et y recevait tous ses clients.

Il ressort également de son audition que les quantités de drogues étaient transportées à l’aide de motocyclettes en provenance d’un pays voisin, pendant les nuits à travers des pistes rurales, pour ravitailler la zone de Bobo-Dioulasso jusqu’au Mali et, cela depuis quatre (04) ans, a-t-il affirmé.

Ajouter un commentaire