Putsch déjoué

Putsch déjoué :Trois personnes relaxées et douze aux arrêts

Trois personnes dont deux civils et un militaires ont été relaxées tandis que douze autres (trois civils et neuf militaires) sont toujours en détention, dans le cadre du dossier sur le supposé putsch déjoué, a annoncé jeudi le ministre de la Défense, le général Aimé Barthelemy Simporé.

En rappel un lieutenant-colonel a été mis aux arrêts ce 10 janvier. Depuis plusieurs mois, les autorités burkinabè redoutaient que le contexte sécuritaire ne pousse certains officiers à tenter un Coup d’Etat.

Selon le parquet militaire  trois civils et neuf militaires ont étés interpellés et interrogés pour tentative de déstabilisation.

Wakatt Communication

le lieutenant-colonel Zoungrana est soupçonné d’avoir fomenté une tentative de Coup d’Etat. Plusieurs autres militaires auraient été interpellés.

Ancien chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando, Emmanuel Zoungrana avait été relevé de ses fonctions en décembre dernier à la suite de l’attaque d’Inata, qui a coûté la vie à 53 gendarmes.

Il avait auparavant officié en tant que commandant du secteur ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord et avait aussi dirigé le 25e régiment parachutiste commando, basé à Bobo-Dioulasso.

Par ailleurs le conseil des ministres du Mercredi 22 Décembre 2021 avait relevé également de leurs fonctions, à titre conservatoire, le lieutenant-colonel William combary, commandant du groupement mobile de Ouagadougou et le capitaine Isaac Sanou, commandant de la compagnie de gendarmerie de Manga, qui est le chef d’escadron qui devait relever les éléments d’Inata.

En rappel des hommes armés ont pris d’assaut tôt le dimanche 14 Novembre le détachement de la gendarmerie d’Inata .

Cette attaque du détachement de la gendarmerie d’Inata, le dimanche 14 novembre 2021 a fait 53 morts (49 gendarmes, 4 civils)..

Putsch déjoué

Ajouter un commentaire