hémophilie

Santé: L’hémophilie, une maladie peu connue qui fait des victimes au Burkina

L’association des hémophiles du Burkina Faso (AHBF) a organisé une conférence de presse avec la Fédération mondiale des hémophiles (FMH) et de l’Association française des hémophiles (AFH) le vendredi dernier à Ouagadougou. Il s’est agi pour les conférenciers de divulguer les informations y relatives pour une meilleur prise en charge.

Il faut le dire, l’hémophilie est une maladie très peu connue du public. Pourtant, elle fait des victimes. Cela s’explique selon le président de l’Association des hémophiles du Burkina Faso, Aristide Zongo, par un fait simple: « Si les hémophiles ne sont pas beaucoup connus, c’est parce que la majorité meurt très tôt sans être reconnue dans une structure sanitaire. Cela est dû à de mauvais diagnostics et/ou de moyens appropriés pour les soins». C’est pourquoi les membres de cette association mettent l’accent sur la sensibilisation afin de mieux faire connaitre cette maladie.

Qu’est-ce que l’hémophilie?

L’hémophilie est une maladie de la coagulation au cours de laquelle les personnes qui sont atteintes saigneront plus longtemps que la normale. Elle est due à un déficit en facteur de la coagulation. Il y a deux facteurs à savoir les facteurs 8 et 9. «Lorsqu’on manque de facteur 8, on parlera d’hémophilie A et lorsqu’on manque de facteur 9 on parle d’hémophilie B». C’est ce qu’explique la Professeure Eléonore Kafando, médecin hématologue. Elle précise par ailleurs que c’est une maladie héréditaire et que l’anomalie de l’hémophilie est sur le chromosome sexuel X.

Les garçons plus atteints!

Raison pour laquelle, généralement le plus souvent ce sont les garçons qui sont atteints de cette maladie.

Les manifestations

il s’agit pour l’essentiel de saignements au niveau des articulations ou au niveau des loges musculaires. La maladie a des degrés de gravités différents. «Lorsque le sujet a moins de 1% de facteur 8 ou 9, on parle d’hémophilie sévère. Lorsque le facteur 8 ou 9 est compris entre 1 et 5%, on parle plutôt d’hémophilie modérée. Enfin lorsque le facteur 8 ou 9 est compris entre 5 et 30%, il s’agit d’hémophilie mineure».

La circoncision, facteur clé de…?

Selon le professeur Kafando, la circoncision est la principale circonstance de découverte de cette maladie sous « nos cieux ». «Par exemple lorsqu’un garçonnet a été circoncis et le sang ne s’est pas arrêté, c’est une grande circonstance de découverte dans notre contexte. Chez nous, on découvre parfois la maladie  à la suite d’une dent arrachée chez le dentiste ou soit à l’âge de la marche où la pathologie peut apparaitre à la suite d’un traumatisme», a-t-elle expliqué, tout en notifiant que le saignement peut être visible ou internes.

Comment la soigner?

Pour l’heure, explique Pr Eléonore  Kafando, le traitement de cette maladie est substitutif pour les facteurs manquant (8 ou 9). En fait, pour cette anomalie du sang qui touche 1/10 000 personnes, sa prise en charge étant couteuse, l’association des hémophiles a obtenu un jumelage avec la Fédération mondiale des hémophiles, afin donc de rendre les soins accessibles pour les patients. Mais à l’hôpital Charles de Gaulle, les malades déclarés seront désormais pris en charge gratuitement.

 

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.