Sécurité: “si rien n’est fait dans les jours à venir, nous demanderons aux policiers dans les zones rouges de prendre leurs responsabilités”. UNAPOL

Très tôt dans la matinée du 17 octobre 2019, une attaque lâche et barbare a été perpétrée à Nadiagou contre une équipe de Police en partance pour une mission de sécurisation.

Malheureusement dans cette attaque, nous déplorons le décès du Sergent-chef de Police ZONGO Etienne.

APN adresse ses sincères condoléances à la famille éplorée ainsi qu’à toute la famille policière.

APN soutient et encourage son Excellence Monsieur le Président du Faso qui lors de ses échanges avec la diaspora aux États-Unis, reconnaît les missions dévolues à la Police Nationale.

En effet, il est impensable de voir la Police parader dans les rues de Ouagadougou avec des armes de destruction massive (Pkms, RPG7 et autres) comme il l’a si bien dit  » pensons à recalibrer les armes des policiers au front ».

Enfin, APN réitère son interpellation aux autorités burkinabè sur la nécessité de réadapter l’équipement des policiers afin qu’ils puissent faire face aux défis sécuritaires du moment.

APN invite tous les policiers à rester mobilisés car, si rien n’est fait dans les jours à venir, nous demanderons aux policiers dans les zones rouges de prendre leurs responsabilités.

APN, S’UNIR POUR UNE POLICE EFFICACE!

Le Secrétariat à la Communication et aux Relations Extérieures.

Ajouter un commentaire