Téléphonie mobile au Burkina : Orange fait le point de ses interventions au président Kaboré.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience ce mercredi le directeur général d’Orange Afrique et moyen Orient, Alioune Ndiaye. Monsieur Ndiaye est venu échanger avec le chef de l’Etat sur les activités de sa société au Burkina Faso et les perspectives de développement de la téléphonie mobile.

Pour Alioune Ndiaye, Orange ambitionne d’être un opérateur multi-services qui fait de la télécommunication et de la finance mobile en vue de favoriser le développement du digital et l’inclusion financière de la population au Burkina Faso.


« Aujourd’hui, nous permettons à plusieurs millions de personnes de faire des transferts d’argent via Orange money, de payer leurs factures et d’autres taxes avec leurs téléphones mobiles », a indiqué le directeur général d’Orange Afrique et moyen orient


Selon lui, sa société a pour vocation d’être un grand partenaire du Burkina Faso. C’est pourquoi elle investit environs 30 milliards de FCFA chaque année pour développer le réseau, étendre la couverture et amener les technologies les plus nouvelles. Il en veut pour preuve le fait qu’Orange soit le premier opérateur à avoir acquis la licence 4 G au Burkina Faso, au service de ses usagers.


Toutefois, monsieur Ndiaye reconnait que la qualité du service fourni actuellement aux clients n’est pas à la hauteur des attentes légitimes. « Nous avons hérité d’un réseau dans un mauvais état. Et nous avons investi plus de 75 milliards FCFA pour améliorer ce réseau. Ces derniers mois, la qualité a commencé à s’améliorer et je vous donne rendez-vous dans les mois qui viennent pour constater une nette amélioration du service », a assuré Alioune Ndiaye.
Le directeur général a affirmé qu’au-delà du commercial, Orange intervient aussi dans le social. « Nous considérons aussi la responsabilité sociale de notre entreprise dans ses interventions. C’est ainsi que nous avons créé une fondation Orange Burkina qui investit dans le domaine du mécénat, de la santé et l’éducation », a soutenu Alioune Ndiaye.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.