Le président de la République, Emmanuel Macron, a conditionné, mercredi 4 décembre, le maintien de l’opération « Barkhane » dans la bande sahélo-saharienne à une clarification des pays du G5 Sahel – Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad – en ce qui concerne la présence militaire de la FranceLa suite …..

La situation sécuritaire dans notre pays se dégrade de jour en jour avec ces tristes informations diffusées dans vos médias : -la tuerie de 14 fidèles d’une église protestante en plein culte à Foutouri dans la Komondjari le 1er décembre dernier, -la mort d’un gendarme et la blessure de septLa suite …..

Des populations, en majorité paysanne, en provenance de Nagré et de Natiaboani, localités situées respectivement à une trentaine et à une quarantaine de kilomètres de la ville de Fada N’Gourma, affluent vers ladite ville, depuis hier matin, pour cause de la dégradation de la situation sécuritaire dans les zones susmentionnées.La suite …..

Dans la nuit du 02 au 03 décembre 2019, les détachements militaires de Toeni (province du Sourou) et Bahn (province du Loroum) ont simultanément été attaqués aux environs de 02h. La vigoureuse contre-attaque des unités a permis de neutraliser une vingtaine de terroristes et de blesser plusieurs autres. De l’armement,La suite …..

Le Chef du Gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré, était cet après-midi au siège de la Fédération des églises et missions évangéliques du Burkina (FEME). Objectif de cette visite, présenter à l’Eglise évangélique, les condoléances du Président du Faso et du peuple burkinabè tout entier, après l’attaque terroriste d’hier dimanche quiLa suite …..

« Je condamne l’attaque barbare contre l’Église protestante de Hantoukoura dans le département de Foutouri qui a fait 14 morts et plusieurs blessés. Je présente mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées et souhaite prompt rétablissement aux blessés », a écrit Roch Marc Christian Kaboré sur son compte Twitter.La suite …..

Des hommes armés non encore identifiés ont attaqué le poste de police de Yendéré situé à la frontière avec le Côte d’Ivoire, dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre, blessant deux voyageurs et causant des dégâts matériels. « On avait presque fini », raconte un témoin. « IlLa suite …..