Jean Baptiste Natama est décèdé ce Dimanche 18 mars 2018 aux environs de 4h

Share Button

Jean Baptiste Natama est décèdé ce jour Dimanche 18 mars 2018 aux environs de 4h du matin à son domicile à la cité an 3 à Ouagadougou . Candidat à la présidentielle de 2015 et ancien secrétaire permanent du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) puis directeur de cabinet de la présidente de l’Union africaine, il laisse derrière lui un parcours exemplaire.

Si on en croit le Ministre des Affaires étrangères Alpha Barry Jean Baptiste Natama était malade.

“J’apprends avec tristesse le décès de Jean-Baptiste Natama, ambassadeur et ancien fonctionnaire du Ministère des Affaires Étrangères. Informé par un collègue mercredi de son état de santé et de son besoin de se rendre à l’étranger pour des soins, j’avais promptement confectionné son passeport le même jour. Malheureusement il n’aura pas eu le temps de partir. Paix à son âme.”, Alpha Barry Ministre des Affaires étrangères, sur sa page facebook

Titulaire d’un diplôme d’études approfondies(DEA) en droit et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en stratégie et diplomatie, Jean-Baptiste Natama intervient régulièrement en qualité d’enseignant visiteur pour le compte des Nations unies et de l’Union africaine dans de nombreuses écoles sur le continent et dans le reste du monde.
Membre de l’Organisation militaire révolutionnaire et du Conseil national de la révolution dirigés par Thomas Sankara, il prend activement part à la révolution de 1983 en s’enrôlant dans l’armée.

En 1985, il participe à la « guerre de Noël » entre le Mali et le Burkina Faso. Il sera décoré, pour hauts faits de guerre par le président Thomas Sankara de la médaille d’or du Flambeau de la Révolution, équivalent de l’actuelle dignité de commandeur de l’ordre national du Burkina Faso. Après l’assassinat de Thomas Sankara, étant l’un des derniers révolutionnaires, il est radié, en mai 1990, des rangs de l’armée par le régime du Front populaire de Blaise Compaoré.

Depuis lors, Jean-Baptiste Natama contrairement à une grande partie de l’élite burkinabè, a toujours refusé de se compromettre avec le régime politique précédent, qui finira par être emporté par la mobilisation populaire d’octobre 2014.

La carrière de l’Ambassadeur Jean-Baptiste Natama a constitué un incessant va-et-vient entre son pays natal et les organisations internationales au sein desquelles il a servi, notamment dans les pays des Grands Lacs(République démocratique du Congo, Rwandaet Burundi) pour le compte de l’Organisation des Nations unies et en mission au Soudan, pour le Darfour, menée dans le cadre de l’Union africaine.

En 2006, les autorités burkinabè le sollicitent pour occuper le poste de Secrétaire permanent du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) et duNouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). Il supervise les travaux pour la production du rapport du MAEP sur leBurkina Faso. Un rapport rendu public en octobre 2008 qui sera très critique vis-à-vis du régime de Blaise Compaoré. Il dénonce notamment le manque d’indépendance de la justice et la mauvaise gouvernance.

Par ailleurs écrivain, poète et essayiste, Jean-Baptiste Natama, alias Toubo Tanam, compte à son actif plusieurs publications dontTourbillon et Paroles bleues, recueil de poèmes, en 2004, Les droits de l’Homme et le Mécanisme Africain d’Évaluation par les pairsen 2009, le Manifeste pour une Jeunesse responsable
en 2013, Par-dessus la barre haute, Jean-Baptiste Natama un nouveau leadership africain préfacé par le professeur Elikia Mbokolo aux éditions l’Harmattan, ainsi que de nombreuses publications dans des revues et magazines spécialisés.

Jean Baptiste Natama est décèdé ce jour Dimanche 18 mars 2018 aux environs de 4h du matin à son domicile à la cité an 3 à Ouagadougou .
“J’apprends avec tristesse le décès de Jean-Baptiste Natama, ambassadeur et ancien fonctionnaire du Ministère des Affaires Étrangères. Informé par un collègue mercredi de son état de santé et de son besoin de se rendre à l’étranger pour des soins, j’avais promptement confectionné son passeport le même jour. Malheureusement il n’aura pas eu le temps de partir. Paix à son âme.”, Alpha Barry Ministre des Affaires étrangères, sur sa page facebook

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.