Médiateurs de l’espace UEMOA: L’engagement du président du Faso salué.

Share Button

La 5e Assemblée générale de l’Association des médiateurs des pays membres de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine s’est ouverte cet après-midi dans la capitale burkinabè.

Présidée par le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré, la rencontre prévue pour durer jusqu’au 4 octobre, porte sur le thème : «Crises et dysfonctionnement des systèmes éducatifs dans l’espace UEMOA. Quel rôle des médiateurs institutionnels pour une solution durable ».


A la tribune, les différents intervenants ont rendu un hommage au président du Faso, pour son implication dans la recherche de solutions aux crises qui affectent le système éducatif.

Le président de l’AMP-UEMOA, Alioun Badara Cissé, médiateur de la République du Sénégal, a fait savoir que la présente rencontre a lieu, grâce aux efforts du président Kaboré.

« Vous avez compris le rôle du médiateur. Vous nous avez instrumentalisés dans le bon sens, sans le savoir » a-t-il souligné, évoquant l’intérêt du président pour l’amélioration du système éducatif, et les moyens mobilisés pour la tenue de la 5e Assemblée générale de l’AMP-UEMOA. M. Cissé a renchéri en disant que le thème de la présente rencontre est d’une importance capitale, avant de marteler que sans éducation, il n’y a pas de citoyen.

Abondant dans le même sens, le Médiateur du Faso, Saran Séré/Sérémé a déclaré que le thème interpelle tout citoyen soucieux de l’avenir des enfants.

Cependant, elle a fait remarquer que l’éducation n’a pas joué son rôle moteur de développement en Afrique, au regard des crises qui émaillent le système éducatif, à savoir la violence, les grèves à répétitions.


Au cours de la cérémonie, les médiateurs, à travers la voix de leur président, ont condamné les attaques terroristes, et présenté leurs condoléances au Burkina Faso, pour ses fils tombés.

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.