Mogtédo : Près de 2000 poulets de chair incinérés

Environ 2000 poulets de chair extirpés des décombres d’un véhicule accidenté et  dont l’origine n’a pas été identifiée, ont été incinéré mardi à Mogtédo (85 km, est), a t’on appris de source médiatique.



C’est aux environs de 2h du matin du 11 juillet que l’accident s’est produit à l’entrée du village de Rapadama, à 10 km à l’ouest de Mogtédo sur la RN4.
Le véhicule transport de marque Toyota modèle HIACE, en partance pour Ouagadougou, a pris feu après avoir  perdu sa roue arrière gauche et quitté la voie. Alertées aux environs de 5h, la police de Zam s’est rendue sur les lieux pour les constats d’usage. Elle a alors découvert que le véhicule avait comme cargaison des centaines de paquets contenant des poulets de chair.  Le chauffeur et son apprenti, ont pris la poudre d’escampette juste après la survenue de l’accident, selon la police.
Les services de la santé animale et de la santé humaine ont été alors saisis pour examiner les poulets. C’est à l’issue de ces examens qu’ils ont été déclarés impropres à la consommation et transportés au commissariat de police de Mogtédo dans la soirée du 11 juillet.
Ce mardi, un site a été identifié à la sortie de la ville et, en présence des autorités régionales et provinciales des ressources animales et de la sécurité, du préfet de Zam et bien d’autres agents, les poulets ont été incinérés selon l’AIB.
Pour le Commissaire Dima Sidiki, directeur provincial de la police nationale du Ganzourgou, il est inquiétant de faire une telle découverte au regard de la prédilection des populations sur la viande de volaille. Pour lui, au vue de l’heure de l’accident, «se sont des gens bien avertis qui savent qu’ils transportent des produits dangereux » et qui fuient les contrôles en voyageant à des heures tardives.
Il a fait constaté avec le DPPN que malgré le temps mis avant l’incinération, les poulets ne présentent aucun signe de pourrissement, les mouches s’en écartent et aucun charognard ne plane. Ce qui, pour lui, prouve déjà la dangerosité des produits.  De tels produits exposent ses consommateurs à des toxicités qui peuvent être aiguës ou chroniques sans oublier les salmonelloses causées essentiellement par la consommation de la viande impropre, a-t-il indiqué.
Une enquête a été ouverte pour retrouver le propriétaire du véhicule et tous ceux qui impliqués dans ce commerce illicite.
Share Button
The following two tabs change content below.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.