Niger: Trois policiers aux arrêts après avoir la diffusion d’une vidéo choc

Trois membres des forces de sécurités ont été interpellés suite à la diffusion d’une vidéo choc sur les réseaux sociaux les montrant en train de tabasser violemment un étudiant.

La diffusion d’une vidéo montrant des policiers réprimant un étudiant dans un pick up a provoqué choc et indignation dans le pays. La scène aurait été filmée par les policiers eux-mêmes qui l’ont postée sur les réseaux sociaux.

« Trois de ces policiers ont été identifiés comme suspectés d’avoir participé à ces forfaits, a assuré le porte-parole de la police, le capitaine Adily Toro. Ils sont placés en garde à vue.

Lundi dernier, des centaines d’étudiants avaient manifesté à Niamey, paralysant la circulation à l’aide de pneus enflammés, de troncs d’arbres et de blocs de pierres, principalement sur la rive droite du fleuve Niger où se trouve l’université.

D’après un bilan officiel des manifestations rendu public mardi, 313 personnes ont été interpellées, dont 57 ont ensuite été libérées, et 109 blessées, 88 manifestants et 21 policiers.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, pour désamorcer la crise universitaire s’était entretenu samedi après-midi avec des syndicats des étudiants .

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.