Politique: le congres du CDP annoncé finalement pour le 22 septembre 2019

Le dimanche 1er septembre 2019, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a tenu la 65ème Session ordinaire de son Bureau politique national (BPN), à partir de 9heures 30minutes, dans la salle de conférence du stade du 4 août (Ouagadougou).

  Présidée par le Camarade W. Eddie Constance Hyacinthe KOMBOIGO, Président du Bureau Politique National (BPN), Président du parti, la Session ordinaire a délibéré sur les points ci-après :

   Validation de tous les  actes pris par les organes et instances du parti,  après le 7e congrès de  2018;

   Question de la  tenue du congrès  extraordinaire ;

   Orientations  à donner au BEN pour l’élaboration de la directive portant désignation du candidat du parti à la présidentielle de 2020 ;

  Communication du Haut Conseil sur la discipline au sein du parti ;

  Divers.   

  Ouvrant la session, le Président du parti a souhaité la bienvenue à tous les membres du BPN et salué de manière générale les efforts constants de mobilisation des militants notamment dans les zones à fort défi sécuritaire. Il a fait observer une minute de silence d’une part, en la mémoire des vaillants soldats  des Forces de défense et de sécurité tués suite à l’attaque terroriste du 19 aout dernier Koutoukou et d’autre part, en celle des militants du parti rappelés à Dieu depuis la dernière session ordinaire.

  Appréciant la situation nationale, il a déploré sa détérioration devenue préoccupante à tous les niveaux (sécuritaire, social, économique…) du fait de la mal gouvernance caractérisée obligeant aujourd’hui, l’Unité d’actions syndicales et les OSC, à organiser des meetings de protestation et d’avertissement sur toute l’étendue du territoire.

  Enfin, il a rappelé le contexte dans lequel se tient la présente session, marqué par les multiples assignations du parti en justice par certains de  nos militants, le processus participatif de finalisation de la mise en place du BPN et enfin, la convocation de la  65e session ordinaire. Evoquant les multiples défis à relever par la direction du parti et par l’ensemble des militants, il a invité à davantage de cohésion et d’unité d’action pour les victoires futures. Il a également insisté sur la nécessité pour tous les camarades d’œuvrer au retour du président d’honneur du parti et des autres camarades hors du pays pour des raisons politiques, dans des conditions dignes. Il a annoncé à cet effet, la création d’une commission ad ’hoc de réflexion décidé par le Bureau Exécutif National(BEN) en sa réunion du 25 août 2019 et invité les camarades à s’y inscrire afin d’apporter leurs propositions d’actions.

  S’agissant des travaux de la 65ème session du BPN, après la vérification des mandats et du quorum largement atteint, le Président du Parti a fait observé en préalable, la publication dans la presse de déclaration de certains Camarades annonçant la reprise de  leur participation aux instances et organes du Parti.

  Tout en saluant, leur retour, il a informé les membres du BPN que le bureau exécutif national (BEN) :

  en sa réunion du Samedi 29 juin 2019, avait pris acte de l’annonce de la déclaration publique dans le journal le Pays N°6855 du vendredi 14 au dimanche 16 juin 2019 de certains camarades qui suspendaient leur participation aux réunions et instances du Parti et cela  sans aucun égard aux procédures internes au parti. Le BEN a par conséquent décidé à l’unanimité de la saisine par écrit de la commission de contrôle et de vérification (lundi 1er juillet 2019).

  en sa réunion du 25 août 2019, dans l’attente du rapport de ladite commission, le BEN se devait encore de prendre acte d’une autre déclaration des mêmes camarades et dans les mêmes conditions, annonçant cette fois-ci, leur retour dans les organes et instances du parti. Cette deuxième déclaration a fait l’objet d’une seconde saisine de la commission de contrôle et de vérification pour son avis conformément aux dispositions de l’article 135 du règlement intérieur.

     L’examen de ces rapports de la commission de contrôle permettra à la direction du parti, de donner la suite qui s’impose.

    A la suite de cet important préalable, les travaux de la 65° session se sont poursuivis suivant l’ordre du jour adopté :

  De la validation de tous les  actes pris par les organes et instances du parti

    Après délibération, le BPN a adopté une résolution validant tous les actes pris par les organes et instances du parti après le 7e congrès ordinaire de mai 2018. Ce fut le lieu d’entériner également les bureaux des 43 sections provinciales à l’exception de celles du Kadiogo et du Sanmatenga.

     De la question de la tenue du congrès  extraordinaire

           Il a été rappelé les raisons de la suspension du congrès extraordinaire initialement prévu pour le 16 juin 2019.En outre, des informations ont été fournies quant au processus et actions engagés dans le sens de se conformer à l’article 32 des Statuts du Parti. Cette phase étant terminée et tout en saluant les efforts fournis Par le BEN, le BPN a décidé de la tenue effective du Congrès extraordinaire, jadis suspendu par le Juge, pour le 22 septembre 2019, autour du même ordre de jour.

     Des orientations au BEN pour l’élaboration de la directive portant désignation du candidat du parti à la présidentielle de 2020

              Il a été présenté au BPN, un exposé sur les grandes lignes devant guider l’élaboration de la directive portant désignation du candidat du parti à la présidentielle de 2020. La session a approuvé à l’unanimité les grandes orientations exposées et autorisé le bureau exécutif national (BEN) conformément à l’article 83 des statuts, a élaborer la directive relative aux modalités et critères de désignation du candidat aux élections présidentielles de 2020.

     De la communication du Haut Conseil sur la discipline au sein du parti

                 La Communication a été assurée par les camarades Paramanga Ernest YONLI, Bognessan Arsène YE, tous deux membres du Haut-conseil et le camarade Achille TAPSOBA, 1er Vice-président chargé de l’orientation politique. Les différentes interventions ont insisté  sur la place et l’importance de la discipline en tant que condition de succès de toute action et fonctionnement du Parti. En outre, les communicateurs ont appelé à une meilleure organisation au regard des échéances électorales à venir. Ils ont aussi appelé au respect des textes fondamentaux du Parti, au principe démocratique et à travailler dans la collégialité, la cohésion pour la reconquête du pouvoir d’état. Dans tous les cas, c’est le défi de la formation politique qui est reposé dans toutes ses formes.

     Des divers

         Il a été question de la relance de la production des cartes de militant, de l’édition prochaine des actes finaux du 7e congrès, du Compte-rendu de la mission du président auprès du président d’honneur, de la suite donnée aux différentes actions de justice, de la tenue de l’Assemblée Générale de la section CDP de Côte d’ivoire le 8 septembre 2019, des précision sur la fonctionnalité du Conseil national.

   Avant de lever la séance à 13H 40 minutes, le camarade Président du Parti, Président du BPN, tout en saluant la pleine participation des membres du BPN, les a encouragés à privilégier le dialogue, la discussion à l’intérieur du Parti et toujours œuvrer pour la cohésion et l’unité du parti, gage pour la reconquête effective du pouvoir d’Etat en 2020.

                    Démocratie – Progrès – Justice

                 Ouagadougou, le 1er septembre 2019

                 Président du Bureau Politique National

           W. Eddie Constance Hyacinthe KOMBOIGO

Ajouter un commentaire