Le Président du Faso reçoit le bureau fédéral de l’Union des Cinéastes du Burkina Faso

Share Button

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a reçu en audience dans la matinée du mardi 13 juin 2017, le bureau fédéral de l’Union nationale des Cinéastes du Burkina (UNCB), conduit par son Secrétaire général, Monsieur Issoufou TAPSOBA.
Selon Monsieur Issoufou TAPSOBA, les cinéastes ont échangé avec le chef de l’Etat sur les problèmes qui empêchent le cinéma burkinabè de décoller et chercher avec lui, des solutions aux difficultés que les hommes et femmes du 7e Art rencontrent dans la production de leurs œuvres. « Nous avons estimé qu’après le FESPACO et au vu des difficultés que nous avons aujourd’hui dans la production de nos films, qu’il fallait vraiment remonter plus haut et essayer de voir dans quelle mesure on pouvait solutionner un peu tous ces problèmes », a expliqué le Secrétaire général de l’UNCB.
La preuve que le cinéma au Burkina Faso ne se porte pas bien est l’absence de cinéastes burkinabè sur la plus haute marche du FESPACO depuis près de 20 ans, a fait remarquer le premier responsable du bureau fédéral des cinéastes. A l’en croire, la solution pour donner au cinéma burkinabè son lustre d’antan serait la « création d’un fonds pérenne » pour le cinéma, à l’instar d’autres pays comme le Bénin et le Sénégal. Le Président du Faso, a-t-il affirmé, « nous a écoutés et a promis une aide dans ce sens ».
Le souhait des cinéastes du Burkina Faso, ont-ils fait savoir au chef de l’Etat, est d’aller au cinquantenaire du FESPACO en 2019 avec des œuvres peaufinées pour espérer remporter des prix, et pourquoi pas l’Etalon d’or de Yennenga.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso