Sécurité: Les responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso ( ULBF) interpellés.

Le mouvement l’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) avait animé une conférence de presse ce mardi 27 juillet pour présenter son projet de lutte contre le terrorisme.

Selon la direction de la communication du ministère de la Sécurité, les responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso ont été interpellés par les services de sécurité le mercredi 28 juillet 2021.

Vingt-quatre heures après leur conférence de presse au cours de laquelle ils ont annoncé la naissance d’une union dont les objectifs, les moyens et les modes opératoires ont été révélés , les services de sécurité ont procédé à l’interpellation , le mercredi 28 juillet 2021, des responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso.

Wakatt Communication

Le mouvement avait pour ambition de mobiliser 25 000 combattants burkinabè et 220 milliards auprès du public pour financer ses activités.

Il se donnait un délai d’un an pour libérer le pays, occuper toutes les provinces ayant reçu des terroristes, rouvrir les écoles, permettre aux paysans de retrouver leurs champs.

Ajouter un commentaire