RTB: que se passe t’il avec l’émission “DEBAT DE PRESSE”

Eh oui, mon dernier post a vraisemblablement fait un effet sismique et l’onde de choc semble avoir retenti très loin. Que de réactions! D’abord j’apprends par un commentaire de mon ami et frère Abdoul Karim Sango, suite à mon post, qu’il est rentré en contact avec le ministre de la communication et celui lui a fait savoir que l’absence de l’émission sur les écrans était due à des problèmes de santé du journaliste qui l’anime.




Pourtant, suite à ce même poste, le même ministre m’a appelé et m’a laissé savoir qu’il ignorait que l’émission ne passait pas depuis deux semaines et qu’il n’y a qu’à travers mon post qu’il l’apprenait. Mais là n’est pas le plus important. Je vois à la suite du commentaire d’Abdoul Karim Sango, un commentaire d’un autre ami et frère, Yacouba Bonkoungou, le tout nouveau directeur de la RTB. Mais à l’opposé du ministre, lui évoque plutôt “des problèmes d’organisation” pour expliquer l’absence de l’émission des écrans. Et ce n’est pas tout: la page Facebook de la RTB réagit sur l’affaire. Mais là, si les raisons de la disparition de l’émission sont les mêmes que celles évoquées par le directeur, on semble ignorer que cela fait deux semaines que l’émission a disparu des écrans. ” (…) L’émission n’a simplement pas eu lieu ce dimanche 26 juin 2016 à cause d’un problème d’organisation”. Peut-on lire sur cette page. Où se trouve finalement la vérité dans tout ça? Pourquoi tant d’atermoiements et de contradictions dans la communication d’une maison dont la mission première est d’informer et surtout de sainement informer? Est-ce parce que “le journaliste est malade” comme le dit le ministre que les téléspectateurs de la RTB n’ont pas eu droit à leur émission ou est-ce du fait “des problèmes d’organisation”? Dans les deux cas il y a problème en mon sens:
A supposer que ce soit le ministre Dandjinou qui dise vrai, pourquoi n’a-t-on pas pris des dispositions pour qu’un autre journaliste puisse animer cette importante émission qui tient tant à cœur aux téléspectateurs, pour peu qu’on ait un peu de considération pour ces derniers. D’ailleurs pour moi qui ai l’habitude de cette émission, ce n’est pas la première fois qu’un autre journaliste remplace le journaliste attitré sur le plateau. Et je me souviens qu’à la toute dernière émission, où j’étais, avant ce cycle de rendez-vous manqués, c’était un autre journaliste qui l’avait animé et il nous avait appris que le journaliste attitré était empêché. Où est passée donc subitement cette bienveillance?
Ensuite, à supposé que ce soit le directeur Bonkoungou qui dise vrai, comment pour des problème d’organisation, surtout “d’organisation” (le mot à tout son sens ici), comment, dis-je, pour des problèmes d’organisation, on n’a pas pu avoir le moindre réflexe d’organisation à l’égard de ces millions de téléspectateurs qui attendaient désespéramment l’émission, en faisant passer ne serait-ce qu’un petit bandeau pour s’excuser et leur dire que l’émission revenait bientôt. Pourquoi a-t-il fallu attendre (comme beaucoup d’internaute l’ont d’ailleurs si bien relevé) que le réseaux sociaux s’emballent pour commencer cette communication on ne peut plus maladroite? Bref, allons…

Ladji BAMA

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.