Zimbabwé: Robert Mugabé refuse de démissionner

Share Button

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe s’est adressé dimanche soir à la nation à la télévision d’Etat depuis son bureau à la présidence, entouré de hauts responsables de l’armée. Mais à aucun moment de son intervention, il n’a mentionné sa démission.

Alors que l’opinion s’attendait à ce qu’il rende le tablier, il s’est montré combatif et s’est dit encore bon pour le service annonçant d’ailleurs un congrès imminent au sein de la Zanu-PF, sa formation politique dont il a été éjecté de la présidence ce même jour. « Le congrès doit se tenir dans les prochaines semaines. J’en présiderai les débats », a-t-il projeté.

Après l’allocution de Robert Mugabé, les anciens combattants de la guerre d’indépendance ont appelé les Zimbabwéens à descendre de nouveau dans la rue mercredi pour obtenir le départ du président.

La Zanu-PF, le parti au pouvoir du Zimbabwe, a donné jusqu’à lundi midi au chef de l’état Robert Mugabe pour se retirer de la présidence et accepter sa destitution, a annoncé dimanche le ministre de la cybersécurité, Patrick Chinamasa, lors d’un discours télévisé.
Cet ultimatum lancé par le parti au pouvoir, la Zanu-PF, est considéré comme une tentative de donner une fin sans heurts à un règne de 37 années après l’intervention de l’armée qui a écarté le vieux chef d’Etat de 93 ans dans la nuit de mardi à mercredi.

Ajouter un commentaire

REDACTION

OUAGA24.COM est totalement libre et ne dépend d’aucune structure étatique ou gouvernementale ou politique.