Bobo-Dioulasso

Bobo-Dioulasso : des manifestants demandent la démission du président Damiba

Ce Jeudi 29 septembre 2022 les commerçants de la ville de Bobo-Dioulasso sont descendu dans la rue pour demander le départ du président Paul Henry Sandogo Damiba.

Ils ont appelé à la fermeture du grand marché de Bobo Dioulasso ce 29 septembre pour exprimer leur mécontentement.

Pour les commerçants qui ont perdu des collègues après l’attaque d’un convoi de ravitaillement près de Gaskind, la marche pacifique visait à condamner la mort de leurs partenaires commerciaux.

Wakatt Communication

Au son des sifflets , les manifestants reprenaient en chœur des slogans comme : « Damiba dégage ! Damiba démission ! ».

Cette injonction, adressée au président du Faso Damiba, a été formulée à l’initiative d’une coalition de mouvements de la ville de Bobo-Dioulasso dont les membres sont majoritairement des commerçants. Les manifestants reprochent ainsi au président Damiba, une « gestion chaotique » de la situation sécuritaire du Burkina Faso qui, selon eux, « menace de précipiter le pays dans l’impasse ».

La marche a toutné court lorsqu’un groupe de jeunes, armés de fouets, s’en est pris aux manifestants, aux alentours du grand marché, pour, disent-ils, trouble à l’ordre public. Selon ses derniers, « cette marche n’est pas dans l’intérêt de Bobo-Dioulasso » et ils appellent les Burkinabè à soutenir la transition dans cette lutte contre les terroristes.

Ils ont appelé à la fermeture du marché de la grande vague le 29 septembre pour montrer leur mécontentement. Le marché étant toujours fermé, l’appel, qui semblait attendu, nous a révélé une source. De plus, dans la foulée, certains manifestants ont exigé la démission du président Damiba, arrivé au pouvoir après le coup d’État du 24 janvier.

Ajouter un commentaire