Bogandé (Est) : Le chef Kolgweogo, Daouda Djagnoabouga Hanro, assassiné

Dans la soirée du jeudi 22 octobre 2020, le patron des Kolgweogo de Bogandé, Daouda Djagnoabouga Hanro, par ailleurs, élu consulaire de la province de la Gnagna, a été assassiné, aux environs de 19 heures, par des individus armés inconnus, a-t-on appris de sources locales.

D’après les mêmes sources, l’infortuné a été abattu, à bout portant, dans son véhicule, alors qu’il avait quitté son commerce pour se rendre à son domicile.

La mort de M. Hanro est un coup dur pour la province de la Gnagna. Car, selon ses proches, le quinquagénaire et ses hommes étaient très engagés dans le processus de sécurisation de la localité.

Emission Digitale Actu 5

Emission Digitale Actu 5 Présentation Tahirou BATIONO dit Garnett - Les propos d'une infirmiere chef indignent les internautes - Facebook, Twitter, Linkedin sont les reseaux sociaux les plus utilisés au Burkina Faso

Publiée par Wakatt Communication sur Samedi 20 février 2021

Au lendemain de l’assassinat de Daouda Hanro, des sous sections des kolgweogo de la province ont rallié Bogandé, ce vendredi, pour faire le deuil de leur chef. Une situation qui, à entendre certains kolgweogo, joints au téléphone, ne saurait ébranler le moral de la troupe.

En sa qualité d’élu consulaire et d’opérateur économique influent, l’homme a été décoré en 2018. Il était le propriétaire des hôtels Hanro I et Hanro II de Bogandé. Il laisse derrière lui quatre veuves et plusieurs enfants inconsolables.

Agence d’information du Burkina


Ajouter un commentaire