Burkina Faso-Chine : une coopération pragmatique pour un bel avenir.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a eu une séance de travail avec le vice-ministre du département international du parti communiste chinois, Yezhou Guo, ce jeudi en fin de matinée.

Les deux personnalités ont échangé sur la coopération sino-burkinabè dont les résultats sont probants.
Selon le vice-ministre chinois, les échanges ont porté sur les résultats de la « coopération pragmatique » des deux pays depuis le rétablissement de leurs relations diplomatiques en mai 2018. Il a fait savoir que le président du Faso est d’accord que « basées sur le principe d’une seule Chine », les relations entre la Chine et le Burkina Faso aient un bel avenir. 


Le président du Faso selon lui, a évoqué deux concepts très importants. Le premier concept, a-t-il dit, c’est que depuis la reprise des relations diplomatiques entre nos deux pays et ce, en moins d’un an, des résultats fructueux sont atteints. 

Wakatt Communication


Mais, a-t-il poursuivi, pour atteindre plus de résultats, il faut attendre les moyens progressifs. Pour lui, « ce sont les arbres qui poussent lentement qui sont plus solides ».


Le deuxième concept évoqué par le président, dit-il, c’est le développement fondé sur sa propre force. « Nous devons maîtriser notre destin dans nos propres mains. Nous n’avons pas de pétrole et suffisamment de forêts, mais avec nos propres mains et notre intelligence, nous pouvons avoir un meilleur avenir. Nos deux peuples sont diligents et intelligents », a conclu, le ministre chinois.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un commentaire

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.