Le Burkina Faso et le Ghana « coulent dans du marbre leur ambition commune », déclare le Président du Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a offert un dîner à son homologue ghanéen ce jeudi 04 avril 2017. Les deux chefs d’Etat ont saisi l’occasion de ce dîner pour évoquer les priorités dans le cadre de la coopération entre les deux pays.
Le dîner de ce 4 avril 2017 a été marqué par deux toasts portés par les deux chefs d’Etat et une animation musicale qui a permis de revisiter le patrimoine culturel et artistique de notre pays. Le Président Roch Marc Christian KABORE s’est félicité de voir l’engagement de son homologue ghanéen de bâtir avec le Burkina Faso, « un partenariat stratégique ». Lequel partenariat se concrétise déjà, selon ses mots « à travers la tenue régulière des sessions de nos commissions mixtes de coopération, la réalisation de projets intégrateurs tels que l’interconnexion électrique entre Bolgatanga et Ouagadougou, la gestion intégrée des ressources en eau de la Volta ».
En effet, a rappelé le Président du Faso, « au terme de onze (11) sessions de commission mixte de coopération dont la première session s’est tenue en 1971, les gouvernements successifs de la République du Ghana et du Burkina Faso ont su et pu fonder les bases d’une solide coopération, qui de par sa diversification couvre aujourd’hui pratiquement tous les domaines de coopération ».
La mise en place d’un chemin de fer qui relie Ouagadougou à Accra est un projet qui tient à cœur les deux Présidents : Le Président Roch Marc Christian KABORE s’est « félicité de la convergence de leurs vues pour bâtir ensemble de grands projets d’infrastructures comme le chemin de fer Accra-Ouagadougou afin d’assurer le désenclavement de notre espace commun et pour le bonheur de nos peuples ».
Quant au Président Nana Addo Dankwa Akufo-ADDO, il a affirmé « donner beaucoup d’importance au chemin de fer. C’est pour cela a-t-il dit, que nous avons mis en place un ministère entier qui s’occupera du chemin de fer et ce sera une frustration pour moi si nous n’arrivons pas à faire de ce chemin de fer une réalité ».
Au titre des priorités de la coopération entre les deux pays, le chef de l’Etat ghanéen a noté la gestion des ressources en eau. « Nous devons travailler pour résoudre tous les problèmes à ce niveau. Pour cette raison je demande une collaboration étroite entre les deux gouvernements pour faciliter ce processus », a plaidé le Président Akufo-ADDO. Il a salué le combat mené par les autorités contre le terrorisme et les sacrifices du peuple burkinabè en faveur de la paix et la sécurité.
Après les discours, la délégation ghanéenne s’est laissée bercer par les mélodies puisées des répertoires gourmantché et gourounsi tout en dégustant les mets locaux burkinabè.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.