général Aimé Barthélémy Simporé

Burkina Faso: Le général Aimé Barthélémy Simporé nommé ministre de la Défense nationale

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a confirmé ce jour 14 octobre 2021 par décret, le général Aimé Barthélémy Simporé au poste du ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants.

Selon un décret dont une copie est parvenue à Ouaga24.com il devient le premier Militaire à est présent dans un gouvernement sous Rock Kaboré

“Sur proposition du Premier Ministre, le Général de Brigade Aimé Barthélémy Simporé est nommé ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants”, annonce un décret présidentiel émis jeudi.

Wakatt Communication

Le général Aimé Barthélémy Simporé était jusque-là ministre délégué auprès du président du Faso chargé de la Défense nationale et des Anciens Combattants.

Ce ministère était dirigé par le chef de l’Etat lui-même, suite à un mini remaniement ministériel intervenu le 30 juin dernier et qui avait provoqué le départ du ministre chargé de la Défense nationale, Moumina Chériff Sy et celui de la Sécurité, Ousséni Compaoré.

Le général Aimé Barthélémy Simporé est le tout premier militaire sous la présidence de Roch Kaboré à diriger le département de la Défense nationale et des Anciens Combattants.

Cette semaine, est marquée par un autre changement opéré par le président au sommet de la hiérarchie militaire toujours pour apporter plus d’énergies à la lutte contre le terrorisme.

Mercredi 6 octobre 2021, il avait nommé chef d’état-major, le colonel major Gilbert Ouedraogo qui a pris fonction le mardi 12 octobre dernier.

Sa mission première consiste à réorganiser les Forces de Défenses et de la Sécurité du Burkina Faso pour plus d’efficacité dans la lutte contre le terrorisme.

Qui est le général Aimé Barthélémy Simporé ?

Officier d’infanterie des Forces Armées Nationales, le Colonel Major Aimé Barthélemy SIMPORE est diplômé de l’Ecole Supérieure Internationale de Guerre du Cameroun en 2009. Après sa formation initiale de l’officier en 1988 à l’Académie Militaire Georges Namoano, il a participé à plusieurs stages de formation dans divers domaines au Burkina, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Cameroun, en Allemagne, en Russie, aux Etats-Unis.

Décorations
• Médaille de Chevalier de l’Ordre National du Burkina Faso en décembre 2010.
• Médaille d’Or de la Défense Nationale française en novembre 2006.
• Médaille d’Honneur Militaire du Burkina en novembre 2004.
• Médaille Commémorative agrafe « Centrafrique » en 1999.

Ajouter un commentaire