Corée du Sud : 153 morts dans une bousculade

Un mouvement de foule samedi soir à Séoul (Corée du Sud) a entraîné la mort d’au moins 153 personnes, majoritairement des jeunes venus célébrer Halloween. Sur les lieux du drame, le président sud-coréen a décrété un deuil national. 

Le drame a eu lieu dans le quartier d’Itaewon de la capitale sud-coréenne, connu pour ses rues étroites, mais où des milliers de personnes assistaient à des célébrations de Halloween.

Corps alignés sur le trottoir sous des couvertures ou autres linceuls de fortune, massages cardiaques pratiqués dans la rue par des passants à la demande des pompiers débordés, personnes déguisées ou en tenue de soirée courant dans la panique: la nuit a viré au cauchemar dans le quartier d’Itaewon, situé près d’une ancienne base militaire américaine et connu pour son atmosphère cosmopolite, ses bars et ses lieux de fête en tout genre dans un dédale d’étroites ruelles.

Wakatt Communication

L’accident s’est produit samedi vers 22H00 (13H00 GMT) près de l’hôtel Hamilton, situé sur une avenue principale entourée de ruelles en pente raide. Le mouvement de foule a fait au moins 153 morts, dont 19 étrangers de diverses nationalités, 97 femmes et 54 hommes, ont indiqué les pompiers à l’AFP.

Les chiffres des blessés étaient divergents, le ministère de l’Intérieur en comptabilisant environ 150 et les pompiers 82.

« Le grand nombre de victimes est dû au fait que beaucoup de gens ont été piétinés lors de la fête d’Halloween« , a indiqué un responsable des pompiers de la capitale sud-coréenne, Choi Seong-beom.

Le mouvement de foule, dont on ignore pour le moment ce qui l’a déclenché, a fait 153 morts, dont 20 étrangers de diverses nationalités, a indiqué le ministère de l’Intérieur coréeen, ajoutant que plus de 130 personnes étaient blessées. 

L’émotion est vive en Corée du Sud au lendemain de ces terribles scènes de bousculades qui se sont déroulées dans le quartier très animé de Itaewon. Sur les lieux du drame, des passants encore sous le choc, le visage fermé, viennent déposer des fleurs devant l’étroite ruelle.

Ajouter un commentaire