Coronavirus au Burkina

Coronavirus au Burkina: 06 morts et 338 nouveaux cas

Du 06 au 12 décembre 2021, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso se présente comme suit :

  • 4438 échantillons analysés dont 235 tests de diagnostic rapide (TDR) répartis en :
  • – 2917 tests de dépistages pour voyage ;
  • – 236 tests de cas suspects ; – 252 tests de cas contacts ;
  • – 13 tests d’agents de première ligne.
  • Nombre de nouveaux cas confirmés : 338;
  • Nombre de guérisons : 322, total des guérisons, 15926 ;
  • Nombre de décès : 06, total des décès, 296 ;
  • Nombre de cas actifs : 450 ;
  • Nombre de cas confirmés depuis le 09 mars 2020 : 16 672 dont 6 160 femmes et 10 503 hommes.
  • Nombre de personnes vaccinées contre la COVID-19 : 477 287

Pour rompre la chaine de transmission de la maladie à coronavirus, le gouvernement invite les populations au respect des gestes barrières et à la vaccination. ( Coronavirus au Burkina)

Coronavirus au Burkina : ce que l’on sait du nouveau variant Omicron

Ses chiffres interviennent dans un contexte ou le variant Omicron fait ravage dans plusieurs pays

Wakatt Communication

Le variant continue de se répandre en Europe. Après la Belgique, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, un premier cas de contamination au variant Omicron a été confirmé en Espagne. Selon un hôpital de Madrid, qui en a fait l’annonce, il s’agit d’« un voyageur provenant d’Afrique du Sud » et présentant des symptômes légers.

Les restrictions quant aux voyages se multiplient. Le Japon, Israël, les Etats-Unis, le Gabon ou encore le Maroc ont décidé de restrictions envers les voyages concernant certains pays d’Afrique australe, voire tous les voyageurs étrangers.

Face à l’isolement de l’Afrique australe, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit « très préoccupé », estimant que « le peuple africain ne peut pas être tenu pour responsable du niveau immoralement bas du nombre de vaccins disponibles en Afrique, et ne devrait pas être pénalisé pour avoir identifié et partagé des informations scientifiques et sanitaires essentielles avec le monde ».

Troisième dose de vaccin pour tous les adultes au Royaume-Uni. Le comité conseillant le gouvernement britannique sur une statégie vaccinale a recommandé une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 pour tous les adultes de plus de 18 ans, dans un effort pour renforcer la protection de la population contre le variant Omicron.

Omicron présente un « risque très élevé » et plus de mutations que Delta. Alors qu’Omicron est encore assez méconnu, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté lundi sur le « risque très élevé » qu’il présentait. Les données préliminaires suggèrent que le variant présente « un risque accru de réinfection », selon l’OMS. Mais il faudra « plusieurs semaines » pour connaître son niveau de transmissibilité et de virulence, juge encore l’organisation. L’hôpital pédiatrique du Vatican, à Rome, a toutefois publié une première « image » du nouveau variant, qui présente beaucoup plus de mutations que le variant Delta, actuellement dominant.

Ajouter un commentaire