Côte d’ivoire: des proches de Guillaume Soro libérés

La justice a libéré sous conditions dans la nuit du mercredi à jeudi 24 septembre une partie des proches de Guillaume Soro détenus depuis la fin décembre.

Une dizaine de proches de l’ancien chef rebelle et ex-Premier ministre Guillaume Soro, candidat à la présidentielle du 31 octobre en Côte d’Ivoire, ont été libérés mercredi, a appris l’AFP auprès de leurs proches.

« Enfin nous sommes libres et ce n’est qu’une liberté provisoire », a écrit le député Loukimane Camara dans un SMS à son épouse, qui l’a transféré à l’AFP. L’entourage de M. Soro, en s’appuyant sur un document signé du doyen des juges d’instruction qui fait état de plusieurs autres libérations, évoque « une dizaine de libérations » au total.

Il s’agit de liberté conditionnelle; les personnes libérées ne peuvent entrer en contact les unes avec les autres et ne doivent pas faire de « cyber activisme » ni participer à des « meetings ».

A noter que les proches de Guillaume Soro, Alain Lobognon, Soul to Soul, ou Tehfour Koné, ainsi que les deux frères de l’ancien Premier ministre sont toujours derrière les barreaux.

Une vingtaine de proches de Soro, dont cinq députés, avaient été arrêtés en Côte d’Ivoire fin décembre 2019 après le retour avorté de Guillaume Soro à Abidjan.

Ajouter un commentaire