Côte d’Ivoire: La cour africaine des droits de l’homme ordonne à l’Etat ivoirien de permettre à Guillaume SORO d’être candidat

La cour africaine des droits de l’homme et des peuples ordonne à l’Etat ivoirien de permettre à Guillaume_SORO d’être candidat à la présidentielle d’octobre prochain.

Selon une décision rendue ce 15 septembre, la cour ordonne à l’Etat de :

  • Surseoir à l’exécution de tous les actes pris à l’encontre du Requérant Guillaume Kigbafori Soro subséquemment à l’Ordonnance du 22 avril 2020 jusqu’à la décision de la Cour sur le fond de la cause;
  • Prendre toutes les mesures nécessaires en vue de lever immédiatement tous les obstacles empêchant le Requérant Guillaume Kigbafori Soro de jouir de ses droits d’élire et d’être élu notamment lors de l’élection présidentielle d’octobre 2020;
  • Faire un rapport à la Cour sur la mise en oeuvre des mesures provisoires ordonnées dans la présente décision dans un délai de quinze (15) jours, à compter de la date de sa réception.

Une décision qui intervient alors que le conseil constitutionnel vient de rejeter la candidature de Guillaume SORO ce lundi 14 Septembre 2020.

En outre au lendemain de l’annonce du Conseil constitutionnel ivoirien validant ce 14 septembre la candidature du président sortant Alassane Ouattara à un nouveau mandat, que dans la ville de Bonoua, des manifestations de rues ont éclaté.

Ajouter un commentaire