Côte d’Ivoire : l’ONU, la CEDEAO et l’UA demandent à l’opposition de respecter l’ordre constitutionnel et de revenir sur sa décision

Après avoir été informées de la création par “une partie de l’opposition” d’un conseil national de transition (CNT), l’ONU, la CEDEAO et l’UA lui ont demandé de respecter l’ordre constitutionnel et de revenir sur sa décision.

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEA0), l’Union Africaine (UA), et les Nations Unies (ONU) ont pris connaissance des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Les trois Organisations ont été également informées de la création d’un Conseil national de transition par une partie de l’opposition.

Elles demandent à ceux qui ont lancé cet appel de revenir sur leur décision, de respecter l’ordre constitutionnel et de privilégier la voie du dialogue pour résoudre tout différend.

Elles demandent également à toutes les parties ivoiriennes de s’abstenir de déclaration de nature à envenimer une situation politique déjà très tendue et les exhortent à plus de retenue pour préserver les vies humaines.
Enfin, elles lancent un appel pressant à tous les acteurs politiques, la société civile et tous les ivoiriens à œuvrer à la préservation de la paix, de la stabilité et de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

Elles réaffirment leur disponibilité à accompagner la Côte d’Ivoire en créant les conditions d’un dialogue politique afin de trouver un dénouement pacifique à la crise actuelle.

En rappel dans une déclaration ce lundi 2 novembre 2020, l’opposition a annoncé la mise en place d’un conseil national de transition. Ce conseil est dirigé par le Président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié.


Ajouter un commentaire