Covid-19: le GRAAD lance le projet “Résilience Des Filles du Campus à la COVID-19”

Pour contribuer à atténuer les effets de la COVID-19 sur la jeune fille dont les implications sont nombreuses (abandon scolaire, vulnérabilité, prostitution voilée, etc.) le GRAAD Burkina lance l’initiative REFICAMPUS qui s’inscrit dans le cadre général de son “Initiative Repenser le 8 mars” dont le but est de soutenir et de promouvoir l’égalité des sexes

Cette initiative mise en œuvre par le GRAAD Burkina et ses partenaires locaux aura pour ancrage institutionnel le GRAAD Burkina qui est responsable de la qualité, de la transparence et du bon déroulement général des activités planifiées. Cette responsabilité est assurée par le Secrétariat Exécutif du Groupe.

L’objectif général de cette initiative est de contribuer à réduire les inégalités (écarts) entre les hommes et les femmes au niveau de l’enseignement supérieur en soutenant aujourd’hui la jeune étudiante, femme cadre de demain.

Pour ce faire, l’initiative vise l’atténuation des effets négatifs de court terme que la perte des moyens financiers des parents pourrait avoir sur la jeune étudiante. Elle vise également à soutenir les universités publiques pour assurer la mise en œuvre des mesures barrières. Spécifiquement et selon le besoin, il s’agira de soutenir les jeunes étudiantes pour :

– le payement des leurs frais de scolarité,
– la couverture de leurs besoins en matière de santé de la reproduction,
– la prise en charge de leurs besoins d’alimentation, de déplacement et d’habillement,
– l’appui à la réfection de toilettes et la mise à disposition de lave-mains dans les universités.

Lire Plus ici:

Ajouter un commentaire